Dans un entretien vidéo, Mark Zuckerberg évoque la création sur Facebook d'un espace spécialement dédié à l'actualité. Il pense à rémunérer les médias concernés.

Lorsqu’il s’agit des médias, Mark Zuckerberg, le CEO de Facebook, avance toujours à tâtons. Il y a plusieurs mois, il annonçait qu’il allait leur donner moins de place sur la plateforme, en les évinçant en grande partie des fils d’actualité. Dans une vidéo publiée le 1er avril, il explique finalement réfléchir à une section entière dédiée aux médias sur le réseau social.

Un onglet dédié aux médias

Dans la vidéo, Mark Zuckerberg discute avec Mathias Döpfner. Ce dernier est le CEO d’Alex Springer, le plus gros groupe de médias européen possédant notamment, en France, SeLoger.com ou Marmiton.

This year I'm hosting a series of discussions about the future of technology and society. This time I sat down with…

Publiée par Mark Zuckerberg sur Lundi 1 avril 2019

Le dirigeant de Facebook dit songer à «  un onglet » dédié à l’actualité. Il permettrait d’accueillir des articles de «  très haute qualité ».

«  C’est important pour moi d’aider les gens à obtenir des informations fiables et de trouver des solutions pour aider les journalistes à faire leur travail si important », a-t-il écrit dans le texte accompagnant la vidéo.

Il y a un an environ, Facebook décidait de laisser de côté les contenus de presse ou du moins de les séparer des contenus publiés par les amis ou les pages likées. Cela devait permettre de mieux mettre en avant les contenus personnels, quitte, prévoyait Mark Zuckerberg, à faire diminuer le temps passé sur Facebook, que prend en compte les actionnaires et publicitaires. À la suite de cette annonce, les actions de Facebook avaient baissé d’environ 5 %.

Avec le nouveau projet de Mark Zuckerberg, les médias pourraient retrouver une place importante sur Facebook. La différence, c’est que ce n’est pas dans le fil d’actualité qu’une place sera faite, mais bien dans un onglet dédié, à part. Facebook avait déjà testé une option similaire, Explore, dans 6 pays, mais le test avait été abandonné en mars 2018.

Rémunérer les médias

Un autre volet soulevé par le CEO de Facebook devrait intriguer les médias. Mark Zuckerberg évoque des rémunérations pour ceux dont les contenus seront publiés sur sa plateforme. Il s’agirait d’une sorte de licence. « C’est définitivement une chose à laquelle nous devons réfléchir », dit le CEO qui semble avoir compris qu’une information de qualité et fiable a besoin d’un investissement initial.. et que Facebook, qui a été accusée de laisser se diffuser de fausses informations pour servir son business model, en a peut-être besoin.

Image d’illustration Facebook // Source : Facebook

Dans la vidéo, Mark Zuckerberg ne précise pas comment serait organisée cette rémunération. Il ne semble pas être en tout cas question d’abonnements payants pour les utilisateurs de Facebook. Recode s’est fait confirmer ceci par une source proche du dossier. Elle assure que le nouvel onglet dédié aux médias n’a pas pour but de générer beaucoup de revenus pour Facebook.

Un onglet dédié peut-il être rentable ?

Mark Zuckerberg dit à ce propos dans la vidéo avoir une perspective très éloignée de cette « d’autres acteurs » du marché qui «  voient l’actualité comme un moyen de maximiser leurs revenus ». En réalité, peu y parviennent. Snapchat peine à rendre son onglet Discover, justement dédié aux médias (et aux célébrités), véritablement attractif, que ce soit pour les médias ou les utilisateurs.

Lancé en France en septembre 2016, Discover comptait en septembre 2017 34 millions d’utilisateurs mensuels dans le monde. La plateforme est souvent critiquée pour les contenus jugés trop légers. En 2018, Snapchat a tenté de la refondre entièrement en mélangeant les contenus de Discover et ceux des amis. L’entreprise a alors été vivement critiquée. Elle a chuté en bourse, avant de revenir sur sa décision.

Facebook semble finalement en être au même stade : celui du tâtonnement. On ignore encore comment et quand sera mis en place l’onglet dédié aux médias. Mark Zuckerberg a promis d’autres discussions de ce type, en vidéo Facebook, qui seront publiées ces prochains mois.

Partager sur les réseaux sociaux