Rien ne permet de le dire.

Sur le coup de midi le 25 décembre 2018, plusieurs utilisateurs en Europe ont affirmé que leur enceinte Amazon Echo fraîchement déballée tournait en boucle. Elle répétait ainsi immanquablement un message d’erreur, qui dit peu ou prou « Je suis désolé, je n’arrive pas à comprendre ce que vous me demandez pour le moment  ».

Un problème qui a été tellement partagé au service client et sur les réseaux sociaux qu’il a engendré une réponse d’Amazon. L’entreprise américaine a visiblement eu quelques soucis à ce moment-là et a dû dépêcher des ingénieurs pour assurer la maintenance des serveurs. Vers 14h, heure de Paris, la situation semblait réglée et tout le monde a pu configurer son Amazon Echo.

Echo down

La piste évoquée pour la panne par le Guardian relève de la déduction : l’enceinte connectée a tellement eu de succès que les personnes qui ont déballé leurs cadeaux le matin du 25 ont participé à une surcharge du serveur qui s’occupe du réponse, le rendant inefficace. Au Daily Mail, un porte-parole d’Amazon a affirmé que « pendant une courte période, le service Alexa a eu quelques soucis  », sans donner de raison plus précise à la panne. Et si la corrélation entre les deux événements est finalement une histoire marketing heureuse pour Amazon qui croulerait sous la demande, elles restent des suppositions qui ne font pas une causalité — en tout cas, rien ne permet de l’admettre.

Du côté des sites crowd-sourcés qui permettent de surveiller les pannes, on peut s’apercevoir d’un problème le 25, mais surtout de plaintes extrêmement localisées au Royaume-Uni. De là à en faire une généralité sur l’Europe entière, c’est s’avancer un peu trop. Il est donc possible que le problème soit lié à une panne sur un serveur anglais, qui n’a peut-être rien à voir avec une surcharge.

Et s’il serait difficile de douter du succès des enceintes connectées à Noël au niveau mondial, Amazon ayant bradé ses gadgets toute la fin de l’année, nous devrons attendre les premiers rapports français avant de nous prononcer sur leur percée française. Dans un sondage réalisé sur le compte Twitter de Numerama, qui a des followers particulièrement technophiles et sensibles aux questions liées à la vie privée, la tendance n’est clairement pas à l’adoption de masse. Mais ces résultats ne pourraient présager d’un flop de l’enceinte connectée, produit grand public par excellence, peu onéreux, facile à prendre en main et avec une pointe de futurisme.

Partager sur les réseaux sociaux