Plusieurs de nos confrères ont livré leur verdict sur l'Hydrogen One de RED. Un smartphone vendu trop cher et à l'écran 3D décevant.

3/10, 4/10, 3/5… : n’est pas Red Dead Redemption 2 qui veut. L’arlésienne Hydrogen One, premier smartphone de RED, spécialiste des caméras professionnelles, sera disponible en fin de semaine chez les opérateurs américains, au prix de 1 295 dollars. Après plusieurs retards, le téléphone holographique ne peut plus se cacher. Il s’est d’ailleurs confronté aux verdicts des médias qui ont eu l’immense privilège de l’essayer.

Et, à en juger par les notes qu’il a reçues, l’Hydrogen One est loin de faire l’unanimité. Très cher, il peine à justifier son prix. C’est d’ailleurs la conclusion d’Android Central, qui explique, en l’état, qu’il vaut mieux dépenser son argent ailleurs. Très optimiste, notre confrère espère quand même que Red améliorera sa copie dans les semaines — avec des mises à jour — et années — avec des modules externes — à venir.

RED Hydrogen One // Source : RED

Un raté pour The Verge

On n’a pas le souvenir d’avoir vu The Verge, pourtant très exigeant et pointilleux dans ses prises en main, affliger la note de 3 sur 10 à un produit. C’est pourtant le score récolté par l’Hydrogen One, qui cumule les défauts : écran holographique mauvais car au rendu flou, zéro accessoire au lancement, design imposant, bords trop proéminents, processeur dépassé et contenu 3D rachitique.

Pour le testeur, le problème de l’Hydrogen One n’est pas seulement lié à un manque de vidéos ou d’applications qui pourraient profiter de ses vertus. Il souligne : « La plupart du temps, vous regardez un écran 2D. L’interface Android, les pages web et vos applications sont affichées normalement. Ce n’est qu’en utilisant certaines applications holographiques que vous passez en mode 3D. Et c’est étonnant quand c’est le cas. Pas parce que c’est saisissant, mais parce que l’écran devient trouble. Plusieurs personnes m’ont dit que cela leur avait donné le vertige. » Au point de conclure que, sur l’effet 3D, la 3DS de Nintendo, sortie en 2011, fait mieux. Même les photos et vidéos 3D prises par l’Hydrogen One sont décevantes et ne sauvent pas la mise. 

Sur l’effet 3D, la 3DS de Nintendo fait mieux

Digital Trends n’est pas particulièrement fan du design non plus, qu’il juge encombrant en attendant que les promesses de modularité soient tenues (l’année prochaine). L’écran holographique est plus convaincant qu’il n’y paraît, même si tout est loin d’être parfait. Là encore, on lit que l’effet 3D peut donner la nausée — voilà qui donne envie. Dans tous les cas, la fiche technique fait peine à voir pour un téléphone à plus de 1 000 dollars. « Les performances sont acceptables, mais le Snapdragon 835 accuse parfois son âge », souligne le média, qui met en avant une autonomie énorme (« le meilleur atout du téléphone »). 

Android Central espère de son côté que Red multipliera les mises à jour pour corriger tous les bugs logiciels rencontrés pendant l’essai. Le site déplore des prestations en dessous d’une concurrence moins chère pour un écran 3D qui souffle le chaud et le froid. «  Il y a une vraie profondeur entre les premier et second plans, et les images semblent ressortir un petit peu, mais ce n’est pas quelque chose que je veux regarder pendant longtemps », explique le testeur. Pari audacieux, pari raté.

Partager sur les réseaux sociaux