Linus Torvalds a annoncé en septembre prendre ses distances avec le noyau Linux, qu'il développe depuis des années, pour corriger son mauvais caractère.

Après plusieurs semaines de pause, Linus Torvalds est semble-t-il sur le chemin du retour. L’Américano-Finlandais a été vu à l’Open Source Summit Europe, qui se déroule du 22 au 24 octobre en Écosse, signale ZDNet. Par ailleurs, maintenant que le noyau 4.19 de Linux est prêt, la personne en charge de l’intérim, Greg Kroah-Hartman, a déclaré être prêt à lui repasser la main.

C’est tout le sens du message qui a été publié le 22 octobre, et dont LKML.org, la liste de diffusion officieuse consacrée au kernel, se fait l’écho. Dans celui-ci, Greg Kroah-Hartman lui rend les « clés » de la maison, puisque c’est lui qui est le « dictateur bienveillant à vie » du noyau Linux, un surnom que l’on décerne aux personnes fixant les grandes orientations d’un projet.

Linus Torvalds
Linus Torvalds. // Source : Krd

Personnalité difficile

Linus Torvalds a annoncé en septembre sa décision de prendre ses distances avec le kernel afin d’entamer un travail d’introspection sur la manière dont il se comporte avec autrui. L’informaticien a reconnu que le ton qu’il emploie et le choix de ses mots sont parfois hors de proportion avec ce qui est discuté. Il n’entend pas abandonner Linux, mais souhaite revenir avec de meilleures dispositions.

« Mes attaques désinvoltes dans les courriels ont été à la fois non professionnelles et injustifiées. Surtout quand j’en faisais une affaire personnelle. Dans ma quête d’un meilleur patch, cela me paraissait logique. Je sais maintenant que ce n’était pas bien et je suis vraiment désolé », reconnaissait-il. Il annonçait « prendre congé et obtenir de l’aide pour comprendre les émotions des gens et réagir de façon appropriée ».

Partager sur les réseaux sociaux