Amazon a-t-il incité les vendeurs présents sur la plateforme d'eBay à venir sur son propre site ? L'entreprise de courtage en ligne assure que plusieurs représentants commerciaux du site de e-commerce ont envoyé des messages à ses vendeurs.

Mise à jour du 19 octobre à 10 heures : eBay a porté plainte contre Amazon le 18 octobre, devant le tribunal de Santa Clara (Californie). La société reproche à Amazon d’avoir instauré un stratagème pour « infiltrer et exploiter le système de mails internes des membres d’eBay. » Début octobre, eBay avait expliqué ses griefs contre Amazon dans une lettre.

Article original : « Nous avons découvert un stratagème troublant et illégal de la part d’Amazon, qui incite les vendeurs d’eBay à migrer vers la plateforme d’Amazon » : ce sont en ces termes qu’eBay s’est adressé à Amazon dans une lettre le 1er octobre 2018, citée par Business Insider.

L’entreprise de San Jose reproche à celle de Seattle de tenter de détourner ses vendeurs, afin qu’ils quittent eBay et offrent leurs services sur Amazon Marketplace. Pour cela, eBay assure que l’entreprise de e-commerce passe directement par son propre système de messagerie interne.

eBay a exigé qu’Amazon mette fin à la situation. « Nous prendrons les mesures appropriées, le cas échéant, pour protéger eBay », assure la société dans un communiqué évoqué par nos confrères. Amazon a déclaré à The Verge qu’une investigation était en cours à ce sujet.

Un carton d’emballage Amazon Prime. // Source : www.quotecatalog.com

Plus de 1 000 messages envoyés

D’après les informations du Wall Street Journal, plus de 1 000 messages ont été envoyés aux vendeurs travaillant chez eBay, par une cinquantaine de représentants commerciaux d’Amazon dans le monde. eBay a pris connaissance de la situation lorsque l’un de ses vendeurs a fait savoir qu’il avait été contacté par un employé d’Amazon sous un faux prétexte.

Ces représentants commerciaux auraient tenté de détourner les méthodes de détection d’eBay en écrivant le mot « Amazon » entre tirets et en mettant des espaces dans les adresses e-mail qu’ils communiquaient, afin de ne pas attirer la suspicion de la plateforme.

Des tirets autour du mot « Amazon » pour brouiller les pistes

Comme le souligne The Verge, la concurrence entre les vendeurs de services tels qu’Amazon et eBay s’explique par le fait que la plupart des petites entreprises préfèrent désormais passer par ces sites pour vendre leurs produits. Les consommateurs passeront plus volontiers par l’intermédiaire d’Amazon ou d’eBay pour commander le produit d’un vendeur tiers.

Certains vendeurs ont même créé leur business entièrement sur ces plateformes, comme la marque chinoise de produits informatiques Anker qui s’est lancée sur le Marketplace d’Amazon. Les plateformes se sont adaptées à leur offres, permettant à ces vendeurs tiers de gagner de l’argent mais exigeant aussi qu’ils prennent à leur charge certains coûts comme ceux de l’envoi.

Amazon a aussi été récemment épinglé pour d’autres raisons : ses pratiques commerciales qui préoccupent la Commission européenne ainsi que sa manière de remercier ses ambassadeurs qui vantent les mérites de l’entreprise sur Twitter.

Partager sur les réseaux sociaux