Un peu en avance, Xiaomi a tenu à vanter la connectivité 5G de son prochain smartphone phare. Un cliché Mi Mix 3 montre effectivement ce dernier avec le sigle 5G.

Donovan Sung, le directeur produit de Xiaomi, a tweeté ce 3 septembre 2018 une photo établissant la compatibilité de leur prochain smartphone, le Xiaomi Mi Mix 3, avec le réseau 5G. Vu qu’aucun réseau 5G n’a encore été déployé dans le monde, ce cliché a de quoi intriguer et — pourquoi pas — séduire l’œil de potentiels clients.

Des tests 5G qui donnent envie

Le smartphone à la caméra rétractable n’est pas attendu avant octobre 2019, mais il réussit déjà à créer une certaine excitation – non sans la complicité des responsables de la marque. Adoptant un design presque sans bordures et surtout sans encoche, le Xiaomi Mi Mix 3 a un large écran. Mais les yeux les plus attentifs ne retiendront que le sigle 5G en haut à droite.

« La vitesse de téléchargement 5G est 10 fois plus rapide que celle de la 4G. »

Il faudra cependant contenir son émoi. Le réseau 5G ne sera pas déployé avant un moment, d’ailleurs il ne fera son apparition qu’en 2020 pour la France d’après notre régulateur des télécoms. Cela n’a pas empêché Xiaomi de se livrer à quelques tests, aperçus en arrière-plan du premier cliché, dont Donovan Sung a aussitôt promu la réussite dans un nouveau tweet : «  Nous avons testé la connexion 5G sur les téléphones Xiaomi avec succès et sommes impatients que la 5G se déploie officiellement l’année prochaine ! La vitesse de téléchargement 5G est 10 fois plus rapide que celle de la 4G. »

Xiaomi Mi Mix 3 doit cependant rester prudent ou être parfaitement sûr de son coup de com’ ; à créer trop d’attente, le résultat a plus de risques d’être décevant. D’autant plus que la sortie de ce smartphone ne concorde pas du tout avec celle de la 5G.

Les grandes marques se disputent l’image de la 5G, devenu un important argument marketing. En mai 2018, SFR s’essayait déjà la 5G au sein de son TechnoLab à Vélizy, test auquel nous avons pu assister.

Partager sur les réseaux sociaux