Vous pourrez désormais donner votre avis sur une course Uber pendant le trajet. Cette option a été installée pour répondre à certaines critiques d'utilisateurs, mais pourrait renforcer la précarité des chauffeurs, pénalisés par des notes jugées trop faibles par la multinationale.

Jusqu’ici, vous ne pouviez noter un conducteur Uber que lorsque votre trajet se terminait. Or, la majorité des clients, après avoir commandé un VTC, ferment l’application pendant le trajet, et ne la rouvrent que des jours plus tard. Un message s’affiche alors pour leur demander leur avis sur un trajet qu’ils ont probablement déjà oublié.

« Du coup, juste avant ma prochaine course, je me retrouver à donner 5 étoiles au conducteur de mon ancien trajet, qui avait pourtant fait quelque chose de dangereux ou de vraiment mal », avait asséné Josh Constine, un journaliste de TechCrunch, en avril dernier.

Flickr/CC/Elliott Brown

Pour y remédier, la plateforme de mise en relation entre chauffeurs et clients vient de mettre à jour ses options de notation, pour permettre aux utilisateurs de noter un conducteur pendant la course. Dans un communiqué du 14 mai 2018, Uber justifie :

« Quand vous voulez nous faire un retour, vous ne devriez pas avoir à attendre pour nous partager des informations. Vous avez des choses à faire et des endroits où aller, et nous ne voulons pas louper l’opportunité de nous améliorer. »

Vous pourrez ainsi désormais écrire des commentaires, noter ou donner un pourboire à votre chauffeur, même si la course n’est pas encore terminée. De même, si vous avez eu des soucis au niveau de la localisation du lieu de prise en charge, Uber souligne que ces signalements seront utilisés aussi pour « améliorer sa technologie ».

Une nouvelle option et beaucoup de questions

« Cela peut sembler être un détail, mais c’est juste le début de notre investissement dans les produits et politiques qui rendront l’expérience Uber meilleure », insiste la firme, en plein exercice d’amélioration de son image après les scandales de l’an passé autour de la culture d’entreprise toxique et de certaines méthodes illégales utilisées par ses employés. Un mouvement #deleteuber avait poussé de nombreux clients américains à se tourner vers l’alternative Lyft.

Cette nouvelle option soulève toutefois des questions. D’une, que faire si vous avez noté un conducteur en pleine course, et qu’il change de comportement ou a un comportement déplacé à l’arrivée ?

De deux, le système de notation actuel, comme l’a bien souligné le témoignage du journaliste de TechCrunch, facilite aujourd’hui la notation positive — on oublie vite les petits désagréments d’un trajet. Or Uber est déjà très critiquée pour la manière dont il est capable de pénaliser des chauffeurs qui n’obtiendraient pas une note parfaite, ce qu’une telle option pourrait continuer de perpétuer.

D’autant plus que la plateforme de VTC a expliqué à TechCrunch que cette fonctionnalité dessinait les prémices d’un nouveau programme qui permettrait de « reconnaître les conducteurs de super qualité », lancé en juin prochain, qui risquerait d’exclure encore plus facilement certains conducteurs.

Partager sur les réseaux sociaux