Le robot bipède de Boston Dynamics, Atlas, effectue de nouvelles prouesses. Cette foi, il court de manière fluide et soutenue. Bien qu'il ne soit pas encore prêt à conquérir le monde, l'avancée reste notable.

Atlas prend un bol d’air. Dans un clip d’une trentaine de secondes dévoilé le 10 mai, Boston Dynamics présente les progrès d’Atlas dans sa mobilité. Le robot peut désormais courir et ses mouvements sont plus souples que ce à quoi on aurait pu s’attendre, d’autant plus sur un terrain champêtre, donc loin d’une surface lisse et uniforme.

En plus de cette petite séance de jogging, le robot nous offre une nouvelle démonstration de son talent pour les sauts, avec un joli squat en prime, vers la vingtième seconde du clip. À titre d’information le robot Atlas mesure 1 mètre 50 pour 75 kilogrammes. Il est capable de soulever jusqu’à 11 kilogrammes et fonctionne par système hydraulique.

Une sophistication toujours plus développée

Même si l’on se trouve encore loin de l’idéal du robot venant vous servir à table ou faire votre ménage, les robots de Boston Dynamics gagnent progressivement en autonomie et capacités au fil des années. En 2016, Atlas impressionnait déjà par sa mobilité tout-terrain, ce qui nous fit écrire : « Peut-être qu’il suffira seulement de quelques années pour le voir marcher ou courir tranquillement sur tout type de surface. »  C’est désormais chose faite. L’année dernière, Atlas exécutait un salto arrière, copiant de manière bluffante les mécanismes humains.

Boston Dynamics a également mis en ligne une vidéo de SpotMini, son robot quadrupède aux allures canines. Sur ce clip, on peut voir SpotMini suivre un chemin prédéfini semé d’obstacles qu’il parvient à éviter sans trop d’efforts, en témoigne la facilité avec laquelle il monte et descend les escaliers.

Boston Dynamics continue donc d’améliorer ses créations. Pour rappel, du fait de son manque de rentabilité, Alphabet avait revendu Boston Dynamics au conglomérat japonais SoftBank.

Partager sur les réseaux sociaux