David Marcus, vice-président en charge de Messenger, a annoncé qu'il relevait un nouveau défi chez Facebook. Le réseau social va se doter d'un groupe qui travaillera sur la technologie de la blockchain.

Facebook disposait déjà d’un laboratoire spécialisé dans l’intelligence artificielle ; le réseau social aura désormais sa division centrée autour de la blockchain. Le 8 mai 2018, plusieurs sources se sont accordées pour dire que cette nouvelle orientation coïncidait avec une réorganisation dans les strates dirigeantes de l’entreprise.

Il y a quatre mois, le CEO du réseau social Mark Zuckerberg avait déjà évoqué son intérêt pour cette technologie. « D’importantes contre-tendances — comme le chiffrement et les cryptomonnaies — prennent le pouvoir sur des systèmes centralisés et le remettent entre les mains des gens.  »

Il poursuit : « Mais elles portent en elles le risque d’être plus difficiles à contrôler. Je m’intéresse à l’idée d’approfondir et d’étudier les aspects positifs et négatifs de ces technologies, et la manière de les utiliser au mieux dans nos services », notait Mark Zuckerberg dans une publication sur Facebook le 4 janvier dernier.

Un nouveau défi

Pour l’instant, le réseau social ne donne pas beaucoup d’informations sur les objectifs que pourrait poursuivre cette division consacrée à la blockchain. Le groupe devrait être dirigé par David Marcus, le vice-président de Facebook chargé de superviser Messenger (et ancien CEO de Paypal).

Le 8 mai, David Marcus a ainsi publié sur Facebook un message dans lequel il évoque cette nouvelle division du réseau social. « Après quatre années incroyables à la tête de Messenger, j’ai décidé qu’il était temps pour moi de relever un nouveau défi. Je suis en train de créer un petit groupe afin d’explorer comment tirer le meilleur parti de la blockchain sur Facebook », écrit-il.

Ce nouveau choix de Facebook intervient presque un mois après les déclarations de Mark Zuckerberg devant le Congrès américain, à la suite du scandale Cambridge Analytica.

Partager sur les réseaux sociaux