Tesla veut vendre des panneaux solaires fondus dans un toit. Un bénéfice esthétique non négligeable pour celles et ceux qui veulent une belle maison.

Tout le monde rêve d’avoir un panneau solaire installé sur son toit. Mais personne n’a envie d’enlaidir sa maison en installant un tel dispositif. Les constructeurs essaient de masquer la technologie comme ils le peuvent et, à ce sujet, Tesla a peut-être trouvé une solution, expliquée dans un brevet récemment dévoilé. Tout bêtement, le produit conçu par la firme américaine et annoncé depuis déjà un petit moment agit en trompe-l’œil : depuis le sol, la vue fait croire qu’il s’agit de tuiles normales alors, qu’en réalité, elles captent bel et bien l’énergie du soleil.

Illusion d’optique

Pour simplifier un peu, Tesla a développé un verre avec des persiennes devenant opaques quand on les regarde à un angle fermé, toute en restant transparentes depuis une vue d’oiseau afin de faire passer la lumière du soleil. Pour y parvenir, les ingénieurs associent plusieurs couches de matériaux et deux types de tuiles — solaires et non solaires — qui absorbent ou reflètent les rayons selon l’angle. L’illusion est parfaite et les cellules photovoltaïques, développées par Panasonic et si disgracieuses quand elles sont installées sur un panneau apparent, sont invisibles.

Vue de dessus, les cellules photovoltaïques apparaissent. Elles sont invisibles depuis le sol.

« Le Solar Roof apporte une touche en plus à l’architecture de votre maison, tout en transformant la lumière du soleil en électricité », souligne la description du site officiel. La technologie de Tesla repose en outre sur un assemblage spécifique et une installation efficiente des tuiles. Selon ses chiffres, 98 % de l’efficacité des cellules photovoltaïques est préservée avec sa conception. On peut même choisir le design : texturé, lisse, toscane ou ardoise en fonction du style de son habitation. Tesla promet des tuiles plus résistantes que les traditionnelles et c’est pourquoi il peut se permettre de les garantir à vie. Les réservations commencent à 930 euros.

Partager sur les réseaux sociaux