« Gigalapse » combine à la fois timelapse et clichés en gigapixels pour nous proposer le projet 24 Hour London. Un montage stupéfiant dévoilant Londres à chaque heure de la journée et dans tous ses détails.

Que se passe-t-il quand la technique de l’accéléré (timelapse en anglais) rencontre des photographies de plusieurs gigapixels ? C’est ce que nous offre aujourd’hui Henry Stuart, en partenariat avec Nikon et la société Canary Wharf Group, avec le tout premier « gigalapse » : 24 Hour London.

Screenshot du site web 24 Hour London

D’après le quotidien Evening Standard, il aura fallu plus de 6 000 photos prises sur une vue de 155 degrés et une période de 24 heures pour aboutir à ce résultat. Un appareil photo Nikon D850 a été utilisé ainsi qu’un objectif Nikon AF-S NIKKOR d’une focale de 300 mm.

Un tableau immersif

Les photographies finales, 24 en tout et correspondant à chaque heure de la journée, offrent une multitude de détails. Il est possible de zoomer de telle sorte que l’on connaît le nom des ferries naviguant sur la Tamise, on peut même lire sans effort le panneau publicitaire rouge accolé à cet immeuble tout en arrière-plan. Mais si, regardez bien. Autant de détails à découvrir qui rendent ce projet particulièrement fascinant.

Henry Stuart avait déjà impressionné en 2011 en assemblant près de 189 images pour obtenir un panorama du mariage de Kate Middleton et du Prince William. Couvrant 200 degrés, le panorama permettait également de zoomer et de voir le public en arrière-plan de manière claire. Henry Stuart est notamment le CEO de Visualise, une société spécialisée dans les projets d’envergure comme la production de panoramas interactifs à 360 degrés et autres médias immersifs.

Partager sur les réseaux sociaux