La fonctionnalité « downvote » a été déployée chez des utilisateurs en Nouvelle-Zélande et en Australie. Inspirée du système en place sur Reddit, elle permet de faire remonter ou baisser un commentaire en fonction du nombre de votes qu'il obtient. Ces votes sont anonymes.

Facebook est en train de déployer, chez de nombreux utilisateurs en Australie et Nouvelle-Zélande, une fonctionnalité qui permet d’approuver ou désapprouver les commentaires d’autrui sur la plateforme, a repéré The Next Web ce 29 avril 2018.

« Appuyez sur la flèche du haut si vous trouvez qu’un commentaire est utile ou pertinent. Votre contribution sera anonyme », explique Facebook dans son interface, comme on peut le remarquer sur la capture d’écran partagée par un internaute australien ce 29 avril sur Twitter.

Ce bouton n’est pas un équivalent du « dislike » — Facebook a dit à maintes reprises qu’il n’intègrerait pas de bouton « pouce en bas » — qui permettrait de marquer sa désapprobation sur tous les statuts, photos ou vidéos de vos amis.

Un système de vote anonyme

La fonctionnalité upvote ou downvote,  testée auprès d’un petit nombre de membres de Facebook depuis février, est uniquement appliquée aux commentaires, et non aux posts. Sa présentation ressemble au système qui existe sur Reddit.

Dans les règles d’utilisations, voici comment Reddit décrit son système de vote : « Si vous pensez que quelque chose contribue à la conversation, mettez un upvote. Si vous pensez qu’il n’apporte rien à la rubrique ou s’il n’a rien à faire dans cette communauté particulière, utilisez le downvote »

Exemple des flèches upvote et downvote sur un thread du 30 avril 2018. Capture d’écran Reddit.

Dans un tweet, le cofondateur de Reddit Alexis Ohanian s’est dit « flatté » de cette imitation.

Les commentaires les plus plébiscités apparaîtront en haut du fil de commentaires, tandis que les autres risquent d’être « enfouis ». Officiellement, Facebook et Reddit en appellent à la raison de leurs utilisateurs, censés faire preuve de neutralité et juger de manière objective si un commentaire contribue positivement à un débat ou non.

Or, il n’est pas impossible que des internautes utilisent parfois le bouton downvote pour montrer qu’ils désapprouvent un commentaire qui ne leur plaît pas. D’autant plus que le système de vote, anonyme, permet de contribuer à mettre en avant ou enfouir un commentaire sans en être tenu responsable.

Facebook met déjà en avant les commentaires qui obtiennent le plus d’engagement, que ce soient des likes, cœurs ou « emoji surpris ». Ce système devrait augmenter la visibilité uniquement des posts qui ont obtenu le plus de upvotes, et donc naturellement contribué à cacher les réactions négatives.

 

Partager sur les réseaux sociaux