La marque d'horlogerie suisse Jaquet Droz a enfin dévoilé sa Signing Machine, attendue par les collectionneurs depuis quatre ans. L'objet de collection, équipé d'un bras rétractable, peut signer vos propres autographes.

Il y a quatre ans, l’horloger suisse Jaquet Droz commençait à travailler sur sa Signing Machine. L’entreprise horlogère — elle-même détenue par le groupe Swatch — visait peut-être alors une clientèle de célébrités, lassées de signer sans cesse leur nom sur des autographes.

Le 18 avril 2018, la marque a enfin dévoilé dans une vidéo l’objet final. La Signing Machine s’avère ainsi être un objet capable de se glisser dans une poche, équipé d’un bras rétractable. Son rôle : accueillir un stylo, afin de signer à votre place en toute élégance.

La marque entend ainsi célébrer son 280e anniversaire, un événement particulièrement attendu des collectionneurs qui avaient déjà eu un aperçu de l’objet en 2014.

Jaquet Droz

Plus de 500 pièces assemblées à la main

« Ce n’est pas un hasard si la signature de Jaquet Droz est souvent évoquée en lien avec sa créativité esthétique et mécanique. La marque perpétue l’art de l’étonnement depuis le dix-huitième siècle. Elle fut la première, sous l’impulsion de Pierre Jaquet Droz, à entrecroiser les mondes de la haute horlogerie, de l’art et des automates », présente l’horloger suisse.

La Signing Machine, fabriquée à la main, contient très exactement 585 pièces différentes. Afin d’éviter qu’elle ne signe sans l’accord de son propriétaire, elle ne peut être activée qu’à l’aide d’un code choisi au préalable.

L’objet de collection est désormais en vente, pour la modique somme de 365 000 $ (soit presque 300 000 €).

Partager sur les réseaux sociaux