Au salon de Genève, Mercedes décide de nous montrer sa technologie Digital Light, préfigurant un futur où les phares ne serviront pas uniquement à éclairer la route.

On entend souvent parler de la conduite autonome, de l’électrification des moteurs ou encore des sons que devront produire les voitures silencieuses de demain pour améliorer la sécurité des piétons. Un peu moins des phares, bien que l’on a déjà vu quelques évolutions possibles en matière d’optiques (les yeux de la Smart choupi, l’OLED intégré à la Volkswagen Vizzion). Voilà pourquoi Mercedes met le paquet sur sa technologie Digital Light, en développement depuis très longtemps, et qui s’apprête à équiper des premiers modèles dès cette année.

Grâce à ces phares nouvelle génération, la voiture pourra projeter des images en résolution HD sur la route (deux millions de pixels). Dès lors, il ne sera plus uniquement question de l’éclairer, mais d’aider celui qui est volant et d’interagir avec l’environnement.

Les phares de demain

À l’instar de l’affichage tête haute, proposé en option, Digital Light entend déjà fournir des informations au conducteur, par exemple liées à l’approche d’un danger imminent (des travaux, une piste glissante, etc.). En réalité, le champ des possibles est assez étendu : alerte lumineuse projetée en cas de dépassement de la vitesse autorisée, trajectoire conseillée et adaptée aux mensurations de la voiture en cas de chemins très étroits, accidentés ou en travaux, indications GPS, signalisation d’un piéton dans une zone à risque, alarme lumineuse en cas de collision imminente… Digital Light est intégré aux dispositifs intelligents du véhicule, ainsi qu’aux services connectés, pour une fonctionnalité agissant en temps réel.

Le groupe Daimler va installer Digital Light sur des Mercedes-Maybach Classe S durant la première moitié de cette année. Dans un premier temps, ce seront des clients triés sur le volet qui auront droit d’y goûter.

Partager sur les réseaux sociaux