La prochaine version majeure d'Android, dont le nom commencera par la lettre P, va limiter l'accès à l'appareil photo, afin qu'une application ne puisse pas prendre des photos et des vidéos à votre insu alors qu'elle est en arrière-plan.

Depuis plusieurs années, Google a pris le pli de sortir une nouvelle version par an de son système d’exploitation mobile. 2018 ne devrait pas déroger à cette règle et on attend du géant du web qu’il présente dans les grandes lignes le successeur d’Oreo, dont la carrière sur les smartphones a débuté à la fin août 2017.

Comme à son habitude, Google attribuera un nom à la nouvelle branche Android dont la première lettre suivra l’ordre alphabétique. 2017 ayant été l’année du « O », 2018 sera celle du « P ».

Au-delà de ces considérations de nommage, qui sont en général anecdotiques, ce qui est vraiment intéressant figure au niveau des fonctions du système d’exploitation. Selon les excavations réalisées par XDA Developers, un verrouillage de sécurité aura lieu pour empêcher les applications situées depuis un moment en arrière-plan, et donc en veille, d’accéder et d’utiliser l’appareil photo du mobile.

Restriction en arrière-plan

En clair, si une application n’a pas été réutilisée depuis un certain temps, il ne lui sera plus possible de manipuler la caméra et, imaginons le pire, de vous photographier ou de vous filmer à votre insu. Notons toutefois que beaucoup dépend des autorisations que vous acceptez de donner lors de l’installation. Même si Google a fait en sorte de les rendre plus lisibles, l’usager doit rester vigilant.

Cela étant dit, les dispositions que compte visiblement la firme de Mountain View avec Android P sont les bienvenues, car elles protègent un peu plus l’utilisateur d’un comportement inapproprié d’une application qui aurait été installé pour des raisons légitimes, avec des autorisations d’accès pour un usage spécifique et ponctuel, mais qui pourraient être révoquées au bout d’un moment.

Comme le pointe FrAndroid, les applications ont actuellement la possibilité d’accéder à la caméra, même si elles sont en arrière-plan. Seulement, leur demande d’accès n’est pas traitée en priorité ; ce sont d’abord celles qui sont ouvertes à l’écran qui ont le droit de se servir de l’appareil photo. La présentation de cette fonctionnalité pourrait avoir lieu lors de la conférence de Google courant mai.

Partager sur les réseaux sociaux