Des internautes ont signalé des problèmes de connectivité Wi-Fi à leur domicile, alors que les appareils Google Chromecast et Home étaient remis en route. Un problème que Google a reconnu et sur lequel ses équipes travaillent.

Si vous êtes en possession d’un Google Chromecast ou d’un Google Home, peut-être avez-vous remarqué des problèmes de connectivité Wi-Fi à votre domicile ? Si vous êtes dans ce cas, sachez que le problème est connu de la firme de Mountain View : un porte-parole de la société américaine a indiqué au site 9 to 5 Google que les équipes d’ingénierie étaient en train de plancher sur une solution.

Solution qui est proposée depuis le 18 janvier, indique une page de support sur le site de Google : « l’équipe a identifié le problème et diffuse activement un correctif qui sera déployé via une mise à jour des services Google Play ce jeudi 18 janvier. En attendant, essayez de redémarrer votre téléphone Android et vérifiez que votre routeur Wi-Fi utilise la version de firmware la plus récente ».

C’est le site Myce qui le premier a fait état d’un souci avec les appareils Google Cast. Ils « provoquent temporairement des décrochages du signal Wi-Fi », un incident qui toucherait des utilisateurs dans le monde entier. Les routeurs vendus par Asus, Linksys, Netgear, TP-Link et Synology figurent parmi les dispositifs affectés, ajoutent nos confrères. TP-Link et Linksys ont confirmé le problème.

La manière dont le dysfonctionnement survient dépend du matériel.

En se basant sur les témoignages qui ont pu circuler, notamment sur Reddit mais aussi au niveau des forums des marques concernées, la gravité de la défaillance va de la déconnexion temporaire du routeur jusqu’à l’inaccessibilité du routeur pendant un certain temps. Et il semblerait que ce phénomène assez contrariant, on devine bien pourquoi, serait dû à la manière dont fonctionnent les produits Google.

Selon TP-Link, l’explication réside dans le fait que les appareils de la marque américaine, lorsqu’elles quittent le mode veille, se mettent à envoyer énormément d’informations dans un laps de temps relativement court. Et manifestement, plus le mode veille dure, plus l’envoi au moment du réveil sera intense, d’après les constatations du constructeur chinois spécialisé dans les matériels de réseau.

 

Trop de paquets envoyés

« Ces paquets d’information sont normalement envoyés avec un intervalle de 20 secondes. Cependant, nous avons découvert que les périphériques [de Google] diffusent parfois une grande quantité de ces paquets à très une grande vitesse et en peu de temps. Cela se produit lorsque l’appareil quitte le mode veille, et peut dépasser plus de 100 000 paquets en peu de temps », écrit TP-Link.

Et « plus votre appareil est en veille longtemps, plus l’envoi de paquets sera massif. Ce problème peut éventuellement entraîner l’arrêt de certaines fonctions principales du routeur, y compris la connectivité sans fil », ajoute la société, qui dit travailler aussi, en plus des mesures annoncées par Google pour limiter ces envois lors du réveil de l’appareil, à un nouveau firmware pour régler le problème.

(article mis à jour le 19 janvier)

Partager sur les réseaux sociaux