Volocopter a profité de la conférence d'Intel lors du CES 2018 pour faire une démonstration de vol avec son taxi volant autonome. Le bolide a parcouru une courte distance, à presque deux mètres du sol et sans passagers à son bord.

Le chien robot Aibo et l’Ultra Game Boy ne sont pas les seules stars du Consumer Electronics Show (CES), l’immense salon consacré aux innovations technologiques qui se tient actuellement à Las Vegas. Les taxis-drones autonomes de Volocopter ont aussi eux leur moment de gloire.

Après un premier vol d’essai réussi à Dubai à la fin de l’année 2017, le taxi autonome et volant de cette entreprise allemande s’expose dans les allées du CES. Le Volocopter X2, qui ressemble à une sorte d’hélicoptère compact électrique, a fait une démonstration en direct lors de la conférence d’Intel.

Brian Krzanich, le PDG d’Intel, a pu prendre part à un vol inaugural dont il assure garder un souvenir marquant : « C’était fantastique, c’est le meilleur vol que j’ai jamais pris. Tout le monde volera un jour à bord de l’un d’eux. »

Un vol à moins de deux mètres du sol

Nul doute que le vol de l’appareil a constitué un temps fort de la conférence d’Intel, même s’il est évidemment resté proche du sol. À moins de deux mètres de hauteur, le Volocopter X2 a parcouru une brève distance, sans passager à son bord, avant d’atterrir.

Intel a ainsi pu vanter les mérites de sa technologie de contrôle aérien, qui équipe le drone-taxi de Volocopter. Celle-ci vise notamment à assurer la stabilité de l’appareil dans les airs.

Évidemment, la démonstration de Volocopter lors du CES est également une démonstration de force face à ses concurrents, à l’instar Airbus qui est encore en phase de test avec Vahana, son propre taxi volant autonome.

Partager sur les réseaux sociaux