Kia a profité du CES 2018 pour officialiser ses plans quant à l'électrification de ses gammes. Sa stratégie s'appuiera d'abord sur la commercialisation de son crossover Niro en 100 % électrique.

En 2025, Kia commercialisera 16 voitures électrifiées. Le constructeur coréen a officialisé cette information durant le CES 2018. Et il a matérialisé son annonce par la présentation d’un concept de son crossover Niro 100 % électrique, lequel sera décliné en version commerciale au deuxième semestre 2018. Autant dire qu’il entend déjà transformer son ambition en réalité.

Jusqu’à 380 kilomètres d’autonomie

Le Kia Niro EV Concept accueille un bloc électrique d’une puissance de 150 kW, soutenu par une batterie de 64 kWh, à même de fournir une autonomie pouvant grimper jusqu’à 380 kilomètres. C’est à peine plus qu’une Tesla Model 3 (350 km) mais beaucoup plus qu’une Hyundai Ioniq, qui partage la même plateforme que le Niro (280 km), et qu’une Soul EV, autre crossover 100 % électrique de la marque (250 km).

Le nouveau crossover se distingue d’un Niro hybride classique par des phares LED affinés et une grille remplacée par un écran. Pour la sécurité, Kia a développé la technologie Active Pedestrian Warning System, un système de détection destiné à alerter les piétons sur un éventuel danger de collision via un bruitage spécifique.

Des outils d’identification du conducteur

Kia entend pousser les interactions au maximum. L’habitacle du concept se pare d’interfaces tactiles et/ou à reconnaissance de mouvements, le volant servant de télécommande géante. Différents gestes simples permettront ainsi de changer la musique, d’augmenter le volume ou encore d’ajuster la température.

En partenariat avec Amazon, le constructeur a aussi imaginé des outils de reconnaissance faciale et vocale permettant au conducteur de s’identifier à son véhicule, ce dernier ajustant alors les paramètres en fonction des préférences préenregistrées. Une évolution qui n’est pas exclusive à Kia, puisqu’on l’a aussi vue chez Byton, par exemple.

Le géant asiatique entend par ailleurs commercialiser des véhicules autonomes de niveau 4 en 2021, tandis que toutes ses voitures seront connectées en 2030. Un modèle fonctionnant à l’hydrogène est attendu en 2020. Un agenda bien rempli.

 

Partager sur les réseaux sociaux