Pour encourager les jeunes Américains à découvrir la programmation, qui est perçue comme un enjeu national, Barack Obama a participé à une session de Hour of Code. À cette occasion, le président des États-Unis a écrit un programme informatique.

C’est peut-être un signe supplémentaire du fossé qui sépare la culture politique américaine de celle en vigueur en France. Afin d’encourager la jeunesse à découvrir la programmation informatique, Barack Obama s’est glissé pendant quelques minutes dans la peau d’un développeur. Un exercice dans lequel on peine à imaginer François Hollande ou l’un de ses prédécesseurs.

À cette occasion, le président américain a écrit quelques lignes de code en présence de plusieurs élèves. Manifestement, il s’en est bien tiré puisqu’il est parvenu à produire un résultat – même si l’on peut supposer que Barack Obama a été briefé auparavant, afin que cette mise en scène s’achève sur un succès et ne donne surtout pas l’impression que la programmation est compliquée pour le premier venu.

https://youtube.com/watch?v=EJEBGf_uS_M%3Frel%3D0

Selon le compte-rendu de Techcrunch, le code de Barack Obama permet simplement d’afficher un carré à l’écran. Ce n’est certes pas très impressionnant, mais l’essentiel se trouve dans le message politique qu’il y a derrière, pas dans la complexité du programme, ni dans le langage utilisé.

La participation du président américain à une session de Hour of Code s’inscrit dans une politique visant à favoriser les vocations en informatique. Déjà l’an dernier, Barack Obama avait pris la parole pour adresser un message d’encouragement à Code.org, une organisation fondée début 2013 et notamment destinée à encourager les adolescents à apprendre à programmer et démocratiser l’apprentissage de l’informatique.

Un programme, Hour Of Code, qui permet d’apprendre à programmer par des sessions d’une heure, a ainsi été mis en place. Outre Barack Obama, plusieurs personnalités issues de l’industrie des nouvelles technologies e (Bill Gates, Mark Zuckerberg, Gabe Newell, Jack Dorsey, Drew Houston…) ont aussi apporté leur soutien à Code.org.

Ces initiatives visent en particulier à répondre à répondre aux offres d’emploi qui sont insatisfaites dans le secteur informatique, faute de qualification, mais aussi à permettre aux États-Unis de se maintenir à la pointe de la technologie et de l’informatique, face à une compétition internationale de plus en plus vive.

Cette semaine, Barack Obama a renouvelé ses encouragements :

https://youtube.com/watch?v=JDw1ii7aKwg%3Frel%3D0


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.