Tesla a mis à jour ses conditions d'utilisation : désormais, l'utilisation des Superchargers est interdite aux véhicules électriques utilisés à des fins professionnelles. Le constructeur espère ainsi faciliter l'accès des particuliers à ces bornes de recharge très convoitées.

Pour les conducteurs de Tesla, les Superchargers s’avèrent indispensables afin de pouvoir continuer leur trajet en rechargeant leur véhicule électrique à 100 % (ou dans la mesure du possible). Mais compte tenu du nombre limité de stations de recharge et de l’afflux de conducteurs, le constructeur automobile vient de mettre à jour sa politique d’utilisation.

Tesla invite en effet désormais les véhicules utilisés à des fins professionnelles — taxi, VTC, transport de marchandises, usage de fonction… — à ne plus utiliser les Superchargers, pour céder leur place aux chauffeurs qui conduisent à titre personnel. « Cette Fair Use Policy s’applique à tous les Superchargers dans le monde et à tous les véhicules Tesla achetés, neufs ou usagés, qu’ils proviennent de Tesla ou de tiers, à compter du 15 décembre 2017 » indique l’entreprise.

Des mesures de blocage contre les contrevenants

Tesla précise en outre que le non-respect de cette consigne peut l’amener à «  demander de modifier [son] comportement [ou à] prendre des mesures complémentaires pour assurer la disponibilité des Superchargers à l’usage auquel ils sont destinés, par exemple en limitant ou en bloquant l’accès [du] véhicule au chargement via les bornes de recharge Supercharger. »

Ce n’est pas la première fois que le constructeur adopte de nouvelles mesures pour garantir un meilleur accès à ses bornes de recharge : Tesla s’est récemment mis à faire payer les conducteurs qui utilisent ces bornes comme des parkings. Pour pallier le manque de stations, l’entreprise d’Elon Musk a en outre misé sur un objectif de 10 000 bornes dans le monde d’ici la fin de l’année 2017.

Partager sur les réseaux sociaux