HTC ne laissera pas Oculus s’accaparer la niche du casque VR tout-en-un et présente son Vive Focus, réponse à l’Oculus Go. Pour le moment, il n’est destiné qu’au marché chinois.

Le marché de la réalité virtuelle peine encore à décoller comme les acteurs le voudraient. Mais cela ne les empêche pas de se démener pour proposer toujours plus de solutions aux joueurs intéressés par cette technologie misant tout sur l’immersion. Oculus et HTC ont surtout compris qu’il fallait abattre certaines barrières pour convaincre les gens, notamment celle du — coûteux — PC requis pour faire fonctionner leur casque. Et alors qu’Oculus aura son Oculus Go, HTC surenchérit avec le Vive Focus, un tout-en-un sans-fil annoncé, pour l’heure, en Chine.

Sans fil, sans PC, sans smartphone

Sans PC ni smartphone, telle est la promesse du Vive Focus, nourri par un confort amélioré même en cas d’utilisation longue et une liberté totale grâce à une installation simplifiée. Pour ce faire, HTC a flanqué une puce Snapdragon 835 à ce casque, soit un processeur à même de faire briller l’écran AMOLED offrant, sur le papier, une faible latence et une clarté visuelle sans pareille (la résolution n’a pas été précisée).

HTC décrit son Vive Focus comme le premier casque standalone avec un tracking inside-out sur six degrés (6DoF pour 6-degree-of-freedom). Il s’accompagnera d’un contrôleur prenant la forme d’une simple télécommande avec une gâchette et un trackpad.

Par ailleurs, le constructeur a profité de sa Vive Developers Conference organisée à Beijing pour lever le voile sur Vive Wave, une plateforme visant à rassembler tous les contenus VR et à offrir des optimisations hardware aux partenaires tiers. Pour HTC, c’est une réponse à l’offre beaucoup trop fragmentée nichée dans le marché chinois de la réalité virtuelle. Trente-cinq studios s’y sont déjà mis.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !