Selon Paul McCartney, « le dernier disque des Beatles » devrait arriver en 2023. L’une des chansons sera achevée par une IA. Une pratique qui s’étend déjà à d’autres médiums.

Parmi les artistes, l’intelligence artificielle est un outil qui suscite autant de curiosité que d’inquiétude. Du côté de Paul McCartney, ancien membre des Beatles, c’est visiblement la première option qui l’emporte. Dans une interview accordée à BBC Radio 4 le 13 juin 2023, le bassiste du groupe mythique a expliqué avoir recouru à l’intelligence artificielle pour terminer une chanson dans laquelle on entend la voix de John Lennon, assassiné en 1980.

Après Let it be, le dernier album des Beatles arrive // Source : Wikipédia
Après Let it be, le dernier album des Beatles arrive // Source : Wikipédia

Pour produire cette chanson inédite, Paul McCartney a utilisé l’IA. Il ne s’en est pas servi pour reproduire une voix, mais plutôt pour l’extraire d’une ancienne cassette et la séparer de son accompagnement musical. Cela permet d’intégrer uniquement la voix de John Lennon à la dernière chanson incluse dans ce « qui sera le dernier disque des Beatles ». Pour l’instant, on ignore quelle chanson sera concernée, et dans quelle mesure l’IA a influencé sa conception.

L’IA de plus en plus présente dans le milieu artistique

De plus en plus d’artistes ou d’œuvres font appel à l’intelligence artificielle. Des IA comme MusicLM permettent, par exemple, de transformer des notes en musique. Des développeurs de jeux vidéos, comme Blizzard ou Ubisoft, travaillent sur des IA qui pourraient assister les humains dans la conception de scénario ou de paysage. Impossible de passer à côté d’IA génératives comme Midjourney, permettant à n’importe qui de créer une image, qui peut, sur certains points, s’apparenter à une œuvre d’art.

Les progrès de l’IA sont tels que, comme McCartney, même les artistes utilisent cet outil. En 2021, une formation suisse avait interprété une œuvre inédite, inspirée d’une poignée de notes de Ludwig van Beethoven et complétée grâce à une intelligence artificielle. Plus récemment, on peut citer le manga Black Jack publié entre 1973 et 1983, mais qui va accueillir un nouveau chapitre, codéveloppé par Tezuka Productions et une intelligence artificielle.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !