Un moddeur passionné s’est amusé à créer une GameCube, console culte de Nintendo, au format portable. Il est difficile d’y résister.

Luigi’s Mansion, Super Mario Sunshine, Resident Evil 4, Metroid Prime… La GameCube, console de Nintendo qui a fêté ses 20 ans l’an dernier, est une mine d’or de bons souvenirs (malgré un succès relatif). Imaginez si, peu après son lancement en 2002, une déclinaison portable avait été commercialisée ? En 2005, des rumeurs, accompagnées d’un joli rendu, avaient affolé quelques fans. Et, aujourd’hui, cette GameCube portable, baptisée GameCube Advance, existe enfin.

« Vous connaissez cette fausse GameCube portable qui hante internet depuis 15 ans ? J’en avais marre qu’elle soit fausse. Elle est réelle, désormais », indique GingerOfOz dans un tweet publié le 12 mars. Le résultat vaut vraiment le détour : il est donc parvenu à recréer la console qu’on peut voir sur le rendu apparu mystérieusement sur internet — un rendu créé à l’époque pour le fun.

Console portable GameCube
Console portable GameCube // Source : Twitter GingerOfOz

La GameCube portable don’t vous aviez toujours rêvée

Cette GameCube portable ressemble à une Game Boy Advance SP avec des mensurations revues à la hausse. Soit une console à clapet avec un écran qui peut se replier pour que le produit gagne en compacité. La partie inférieure, très épaisse, arbore les boutons de la manette. Au regard de l’étroitesse de cette GameCube Advance, on imagine que l’ergonomie ne doit pas être optimale. GingerOfOz avait un but en tête : recréer à l’identique le rendu de l’époque, à partir d’un seul angle de vue — ce qui est presque le cas, à quelques concessions près.

Console fermée Arrière de la console

Paradoxalement, GingerOfOz n’a pas repris la partie électronique d’une GameCube pour créer cette machine. Il a utilisé des composants de la Wii, console qui a succédé à la GameCube et qui peut faire tourner les jeux sans problème grâce à la rétrocompatibilité. La carte mère de la Wii présente plusieurs avantages en termes de consommation énergétique, de polyvalence, de gestion de la température ou encore de miniaturisation. Elle se trouve au cœur d’une console équipée d’un écran de 480p et de haut-parleurs (il y a aussi un port jack pour relier des écouteurs ou un casque).

L’exploit aurait été encore plus grand avec la carte mère d’une GameCube, mais GingerOfOz aurait dû outrepasser des défis techniques bien plus importants encore. Il justifie d’ailleurs son choix en rappelant que la Wii, de part sa rétrocompatibilité totale, reste une GameCube.

Dans sa vidéo making-of, GingerOfOz détaille les différentes difficultés qu’il a rencontrées : de la charnière à l’adaptation des touches (trop épaisses sur la manette), en passant par le positionnement de la batterie ou encore le lecteur de disque (qui n’est qu’esthétique à l’arrivée). En revanche, il n’est pas parvenu à surmonter certains obstacles, comme l’autonomie — limitée à 1h30 d’utilisation.