Valve a amélioré sa technologie Steam Cloud pour que les propriétaires d’une console portable Steam Deck retrouvent facilement leurs sauvegardes. Comme au sein de l’écosystème Xbox.

Alors que les premières livraisons sont imminentes, le Steam Deck de Valve n’a pas encore livré tous ses secrets. Dans un communiqué publié le 24 janvier, l’entreprise officialise une fonctionnalité qui constitue un vrai argument pour l’expérience utilisateur. Appelée synchronisation dynamique avec le cloud, elle est pensée pour que la joueuse ou le joueur retrouve facilement ses sauvegardes en passant de son PC à la console portable.

« Cette fonctionnalité permet d’alterner entre les versions Steam Deck et PC d’un jeu sans interruption, et sans avoir à quitter le jeu sur Steam Deck », annonce d’emblée Valve. La firme américaine a amélioré sa technologie Steam Cloud pour automatiser un peu plus le transfert des données liées à un même compte. Une vraie killer feature, imaginée pour éviter que les propriétaires d’un Steam Deck perdent bêtement leur progression quand ils retournent sur leur ordinateur.

SteamDeck2
L’imposante console portable de Valve // Source : Valve

Grâce au cloud, le Steam Deck aura les sauvegardes automatiques

Valve pense que beaucoup d’utilisatrices et d’utilisateurs ne prendront pas la peine de fermer le jeu quand ils arrêteront une partie sur le Steam Deck. Grâce au cloud, ce ne sera pas un problème. « Grâce à la synchronisation dynamique avec le cloud, la progression est sauvegardée quand on bascule vers un autre appareil, que ce soit un ordinateur ou un autre exemplaire de Steam Deck », peut-on lire. Il s’agira bien évidemment d’un processus automatique (sous couvert d’une connexion internet), afin de fluidifier au maximum l’ergonomie. On retrouve déjà ce bénéfice dans l’écosystème Xbox : on peut commencer une partie sur sa console et la retrouver, plus tard, sur son appareil mobile — sans avoir à faire quoi que ce soit.

Pour le Steam Deck, il s’agit d’une vraie plus-value. Cette notion d’écosystème Steam est primordiale pour faciliter la vie des joueuses et des joueurs — ce qui n’est pas toujours une évidence selon les constructeurs. Par exemple, chez Sony, reprendre une partie débutée sur PS4 depuis sa PS5 nécessite plusieurs étapes fastidieuses.

Il est simplement dommage de constater que Valve ne va pas jusqu’au bout du concept. Ainsi, la synchronisation dynamique avec le cloud reste à la discrétion des développeurs, lesquels doivent l’intégrer eux-mêmes. Dans le cas où ils ne le ferait pas, le processus sera bien moins fluide pour l’utilisateur. « Si une personne met son Steam Deck en veille alors que son jeu s’exécute toujours et qu’elle tente de reprendre sa partie sur un autre appareil, Steam lui demandera de retourner fermer le processus sur son Deck ou bien de continuer la partie sans sa dernière progression », prévient Valve. En somme, les studios ont tout intérêt à jouer le jeu.