Si votre facture Netflix vient d'augmenter, il s'agit simplement des conséquences de l'annonce de juin dernier sur la hausse des tarifs de certains abonnements en France. L'augmentation devait être progressive pour les anciens abonnés.

Plusieurs abonnés français à Netflix ont remarqué que leur facture avait augmenté à la mi-août 2019. Or, il ne s’agit pas d’une nouvelle augmentation, comme certains ont pu le croire, mais simplement de l’application de la hausse annoncée en juin dernier par la plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) en France.

L’abonnement Standard (2 écrans) est passé de 10,99 à 11,99 euros (+ 9 %), tandis que l’abonnement Premium (4 écrans) est passé de 13,99 à 15,99 euros (+ 14,3 %). Au début de l’été, ces nouveaux tarifs n’étaient proposés qu’aux nouveaux abonnés, mais il était prévu que la hausse soit progressivement mise en place pour les Français qui souscrivaient déjà à un abonnement.

C’est désormais le cas.

Une mise à niveau progressive

Si vous disposez d’un abonnement 2 ou 4 écrans, il est donc normal que vous voyiez votre facture augmenter dans les semaines qui viennent. L’abonnement Essentiel à un écran restera quant à lui inchangé.

Comme nous l’avons constaté chez Numerama, la hausse des tarifs n’était pas encore implémentée fin juillet dernier — nous avions été débités de 10,99 euros, l’ancien tarif pour 2 écrans.

Capture du 20 août des tarifs Netflix pour un abonnement 2 écrans // Source : Netflix/Numerama

Netflix a augmenté ses tarifs un peu partout dans le monde au fil des derniers mois : aux États-Unis en janvier, en Allemagne, Autriche, Suisse et Liechtenstein en avril, au Royaume-Uni en mai, puis en France en juin. La multinationale, qui est dans une phase cruciale de son développement, a besoin de liquidités pour pouvoir continuer d’investir dans des contenus originaux qui lui permettront de se différencier face à la concurrence qui arrive (Disney, Apple, NBCUniversal, HBO Max, etc).

Mais en juillet 2019, Netflix a perdu pour la première fois des abonnés (aux États-Unis), manquant également de beaucoup son objectif de croissance de nouveaux abonnés. « Nos prévisions manquées s’observent dans toutes les régions, mais un peu plus là où les tarifs ont augmenté », avait admis Reed Hastings, le CEO. À croire que la firme semble avoir atteint la limite de ce que sont prêts à payer ses abonnés par mois pour avoir accès à tous ces contenus.

Netflix a actuellement 151,5 millions d’abonnés payants dans le monde.

Partager sur les réseaux sociaux