Les joueurs PC peuvent récupérer une copie du jeu vidéo Assassin's Creed Unity gratuitement.

L’incendie qui a dévasté Notre-Dame de Paris ne laisse personne indifférent. Et la catastrophe a donné naissance à un élan collectif auquel beaucoup veulent prendre part. Dans un article publié sur son blog le 17 avril 2019, Ubisoft a annoncé qu’il participerait lui aussi à cette vague de soutien. Elle prend la forme d’un hommage qui permettra à tous les joueurs de récupérer gratuitement une copie du jeu Assassin’s Creed Unity sur PC pendant une semaine. Rendez-vous à cette adresse pour en profiter, du 17 au 25 avril 2019.

Assassin’s Creed Unity n’a pas été choisi au hasard. Il s’agit de l’épisode qui se déroule à Paris, pendant la Révolution. S’il a été beaucoup critiqué à son lancement à cause de ses tares techniques (sa note Metacritic n’est qu’à 70 %), le jeu repose sur un formidable travail de reconstruction historique. Notre-Dame de Paris y est fidèlement modélisée (avec quelques libertés néanmoins, dans l’intérêt du gameplay).

Assassin’s Creed Unity // Source : Ubisoft

Ubisoft verse un don de 500 000 euros

« Ubisoft s’engage à verser 500 000 euros, afin de contribuer à la restauration et à la reconstruction de Notre-Dame de Paris », ajoute l’éditeur français, qui tient à faire montre de sa solidarité. Il invite également les joueurs à participer à la levée de fonds. En quelque sorte, la gratuité temporaire de Assassin’s Creed Unity y incite. Dommage que les propriétaires d’une Xbox One ou d’une PlayStation 4 ne soient pas concernés par cette initiative. 

Peu après l’annonce de la tragédie, beaucoup de joueurs n’ont pas hésité à relancer Assassin’s Creed Unity pour retrouver Notre-Dame de Paris comme elle devrait être — intacte. Dans son communiqué, Ubisoft n’évoque pas sa supposée implication dans la reconstruction de la cathédrale, que certains médias lui prêtent depuis quelques heures. Interrogé par Numerama, l’éditeur nous a confié qu’il serait en revanche ravi de mettre ses recherches à disposition. Il précise : « Il faut bien comprendre que nous sommes dans une démarche artistique, plus que strictement scientifique. » 

Partager sur les réseaux sociaux