Dévoilée le 2 novembre à la BlizzCon, Ashe est le nouveau personnage jouable dans Overwatch. Retour sur sa création avec Blizzard, alors que l'héroïne est maintenant disponible en jeu.

Bonne nouvelle pour celles et ceux qui l’attendaient avec impatience dans l’écran de sélection des personnages : Ashe est maintenant disponible dans Overwatch. Depuis le 13 novembre, très précisément. Une mise à jour conséquente du jeu, survenue mi-novembre, laissait d’ailleurs entendre son arrivée imminente dans le célèbre FPS compétitif du studio américain.

Blizzard n’aura d’ailleurs pas attendu des semaines avant de mettre à disposition cette nouvelle héroïne. Il ne s’est en effet écoulé que deux semaines entre sa date de sortie et celle de sa présentation, le 2 novembre, lors de l’édition 2018 de la BlizzCon. Ashe ne sera donc restée que quelques jours sur les serveurs de test pour vérifier son bon équilibrage par rapport aux autres personnages.

Ashe, 29ème personnage d’Overwatch, annoncé à la BlizzCon 2018 // Source : Blizzard

Une héroïne née d’une cinématique

C’est d’autant plus remarquable que son processus de création a été inhabituel.

C’est ce qu’a confié à Numerama le directeur adjoint du jeu, Aaron Keller, lors d’un échange à la BlizzCon : « c’est la première fois que nous avons inventé un personnage à partir d’une cinématique. D’ordinaire, ça marche généralement dans l’autre sens : l’équipe de développement invente un personnage et celle des cinématiques s’appuie dessus pour faire son court-métrage ».

Car Ashe est effectivement issue du court-métrage Retrouvailles, censé mettre en avant un (petit) pan de l’histoire de Jesse McCree, un héros au look de cow-boy et au passé tumultueux. Or plus la conception de la vidéo progressait, plus il est apparu évident aux développeurs qu’il fallait en faire plus qu’un élément d’intrigue destiné à éclairer le récit de Jesse McCree.

« Nous sommes tous tombés amoureux du personnage pendant la réalisation du court métrage Retrouvailles, quand l’équipe a vu les premiers rendus », a glissé Aaron Keller lors de l’interview. « La cinématique est centrée sur McCree, mais pour nous il était de plus en plus question d’Ashe. Nous avons réalisé que nous devions faire ce personnage. C’est en quelque sorte ici que ça a commencé ».

Geoff Goodman, le designer principal en charge des héros, a donc commencé à la prototyper, en lui ajoutant ses premières armes — dont sa carabine qui n’est pas sans rappeler la célèbre Winchester, véritable symbole du Far West –, ses capacités de combat et surtout son attaque ultime, qui consiste à envoyer un robot au combat pour tenir une zone et dégager le chemin.

B.O.B.
Oui, un robot peut suer visiblement. // Source : Blizzard

Ce robot, appelé B.O.B., a alors définitivement convaincu les équipes du potentiel d’Ashe en tant que personnage jouable : « Dès que Geoff a ajouté B.O.B. en tant qu’attaque ultime, nous savions que nous pouvions en faire une héroïne et qu’elle devait être la prochaine à être révélée à la BlizzCon ». À la BlizzCon, B.O.B. a d’ailleurs fait sensation auprès du public, des voix le réclamant même en tant que personnage.

Mais travailler depuis une cinématique est forcément source de contraintes, puisqu’il oblige les équipes de développement à imaginer des mécaniques cohérentes avec ce qui est montré à l’écran. «  Dans la cinématique, Ashe a une carabine à levier et nous savions donc qu’il fallait intégrer cet élément dans la mécanique de jeu », fait remarquer Aaron Keller. Exit, donc, l’idée de faire un tank.

Real women don’t look at explosions. // Source : Blizzard

Un DPS de plus, mais…

C’est donc tout naturellement vers la classe DPS, celle qui doit faire des dégâts au camp adverse, qu’il a fallu se tourner et construire une combattante plutôt adaptée au combat à moyenne et longue distance. Les capacités dont elle dispose, en particulier le lancer de dynamite, découlent de ces figures imposées par ce qui est montré dans la cinématique. Et c’était le travail de Geoff et de ses équipes.

Au risque d’ajouter encore un héros de classe DPS (il en existe 16 en jeu avant Ashe, contre 7 tanks et 6 soutiens) ? Blizzard est conscient du relatif déséquilibre entre les trois classes, mais fait observer que « les trois derniers héros étaient des tanks et des soutiens. Même si nous avons beaucoup de DPS dans le jeu, il y a beaucoup de fans qui aiment jouer ce type de héros et il n’aurait pas été juste de complètement les ignorer ».

Les relations entre Ashe et McCree sont… compliquées. // Source : Blizzard

Et surtout, le studio insiste sur la flexibilité du personnage.

Certes, Ashe ressemble à Fatale ou McCree, mais elle dispose de compétences inhabituelles. « Sa dynamite peut créer une zone d’exclusion autour d’un point. B.O.B. peut être envoyé sur une zone afin d’empêcher la capture d’un objectif. Je pense qu’elle sera intégrée dans beaucoup d’équipes du fait des possibilités qu’elle offre », analyse Aaron Keller.

Six futurs héros déjà prêts

Et d’ailleurs, Ashe ne sera pas le dernier personnage à rejoindre le jeu de tir en vue subjective. Plusieurs autres sont d’ores et déjà sur les rails, indique Blizzard : « Nous travaillons sur de multiples héros. Nous avons actuellement les six prochains qui sont planifiés et il y aura davantage de tanks et de supports » Voilà qui devrait rassurer ceux lassés du trop grand nombre de DPS.

Reste une question : Écho fera-t-elle partie de ces futurs héros jouables ?

Interrogé à ce sujet, Aaron Keller a botté en touche. Toujours est-il que cette énigmatique machine, qui apparaît à la toute fin du court-métrage, a beaucoup fait parler d’elle à la BlizzCon. Son design caractéristique pourrait en faire un personnage jouable. Et par le passé, Blizzard a déjà teasé sans le dire un futur personnage jouable dans une cinématique (et dans une BD). Il s’agissait de Brigitte.

Echo
Un personnage bien intriguant. // Source : Blizzard

Partager sur les réseaux sociaux