À peine annoncé, Diablo Immortal a déjà été accusé d'être une simple reprise d'un jeu récent de NetEase. Le studio chinois avec qui Blizzard travaille sur le nouveau Diablo a sorti en 2017 Endless Of God, un jeu surnommé « Le Diablo mobile ».

« Est-ce une blague du 1er avril hors saison ? », voilà la première question posée aux développeurs par le public, suite à la présentation de Diablo Immortal à la BlizzCon 2018, le 2 novembre 2018. Le jeu a été reçu par les huées des fans présents à l’événement. Sur les forums, et notamment Reddit, les joueurs en colère pointent la ressemblance entre le nouveau Diablo et les jeux du Chinois NetEase, le studio de développement partenaire de Blizzard. Endless Of God, hack’n’slash sorti sur mobile en Chine en 2017, a d’ailleurs été surnommé « Diablo mobile ».

Blizzard travaille depuis plus d’une dizaine d’année avec NetEase, spécialiste chinois du jeu mobile, qui participe à la création de ce nouvel opus de Diablo. Leur hack’n’slash MMO Endless of God s’inspire très fortement de Diablo 3, de l’esthétique générale aux compétences des personnages. Et à l’inverse, Diablo Immortal semble s’inspirer fortement d’Endless of God pour son interface. En comparant les images entre les deux jeux mobiles, certains fans déçus ont accusé le développeur américain de s’être contenté de reprendre le jeu chinois.

Diablo Immortal
L’interface du nouveau Diablo ressemble à celle des précédents jeux de NetEase. // Source : Blizzard

Un porte-parole de Blizzard a dû intervenir, pour préciser que « Blizzard, en partenariat avec NetEase a créé Diablo Immortal dès la première pierre pour iOS et Android ». Même s’il balaie les accusations de réutilisation du jeu existant, le créateur américain n’a pas donné de précisions sur leur collaboration avec NetEase. Ces derniers leur permettent de réaliser un jeu capable d’accéder au marché chinois, très contrôlé, mais on ne sait pas quelle part du travail ils réalisent. On ne sait pas non plus quel sera le modèle économique du jeu.

Accueil glacial pour le nouveau Diablo

Ce quatrième Diablo ne répond pas aux attentes des joueurs, qui attendait le successeur PC de Diablo III, sorti en 2012. La cinématique d’annonce américaine compte 96 % d’avis négatifs sur Youtube, sur plus de 400 000 avis.

La réaction des spectateurs de la BlizzCon, majoritairement joueurs sur PC, surprend peu. Sur scène, les développeurs questionnés ont d’ailleurs confirmé qu’aucun portage PC n’était prévu pour le jeu… Double peine.

En parallèle, aucune n’annonce n’a été faite quant à un éventuel Diablo 4. D’ailleurs, Wyatt Cheng, pilier de l’équipe de développement de Diablo 3, était chargé de défendre Immortal, ce qui peut indiquer qu’il se consacre au jeu mobile. Blizzard a néanmoins précisé qu’ils travaillaient sur plusieurs projets à la fois, sans mentionner Diablo 4.

Cette évolution de Diablo fait suite à son portage plutôt réussi sur la Switch, console mi-portable. Blizzard a beaucoup à prouver pour convaincre sa communauté. Enfin si c’est ce qu’elle souhaite, ce Diablo Immortal étant plus attendu comme porte d’entrée sur le marché chinois.

Partager sur les réseaux sociaux