L'article Xcacau Corona est le deux millionième article en français sur Wikipédia. Mais sa création s'est fait d'une façon quelque peu atypique.

La bonne nouvelle est placardée sur la page d’accueil de Wikipédia tout comme elle est reprise sur de nombreux sites d’actualité : la version française de l’encyclopédie libre et gratuite compte désormais plus de deux millions d’articles. « Enfin ! », serait-on tenté de lâcher, puisqu’il faut remonter huit ans en arrière pour que l’on retrouve le précédent seuil symbolique : celui du million d’articles.

Wikipédia en français rejoint le cercle très fermé des déclinaisons du projet ayant franchi le cap des deux millions d’articles : la version anglaise est la plus vaste, avec pratiquement 5,7 millions d’articles ; elle est suivie d’assez près par celle rédigée en cébouano, une langue parlée aux Philippines, avec 5,4 millions d’articles. Suivent les moutures suédoise (3,8 millions) et allemande (2,2 millions).

Hourra !

Merci les bots

Jamais une encyclopédie n’a accueilli autant de pages. Certes, l’enrichissement de son contenu passe aussi beaucoup par un travail automatisé, opéré par des bots, pour accélérer la mise en ligne d’articles. C’est comme ça que Wikipédia en cébouano a pu rejoindre le peloton de tête, fait justement observer ZDNet. C’est aussi de cette façon que la version suédoise tutoie les sommets.

C’est aussi de cette façon qu’un participant s’est positionné de façon à générer dans un temps assez court 314 articles sur des formations géologiques circulaires de la planète Vénus, qu’on appelle des coronæ. Le bénévole explique « qu’à raison de 15 [articles] par minutes, cela prend en théorie 22 minutes. Mais qu’on ne s’y méprenne pas… il y a quand même du travail en amont ! ».

C’est cette stratégie qui a été suivie, avec un bot dédié à cette tâche. Son auteur, qui a le pseudonyme Roland45, n’en est pas à son premier coup : son bot Roland45-bot, développé en VBA, est chargé « d’actualiser annuellement les modèles de données démographiques des institutions françaises (communes, cantons, départements, EPCI, etc) ». Celui-ci est à l’origine de plus de… 500 000 modifications !

La surface de Vénus comporte ce type de formations géologiques.
CC NASA / JPL / Caltech (McAuley)

Effet Piranha

Résultat des courses et après vérification et discussion dans l’espace communautaire de la déclinaison linguistique du projet, c’est la formation géologique Xcacau Corona qui est officiellement désignée comme le deux millionième article de Wikipédia écrit en langue française. Cette structure est large de 200 kilomètres et est située au sud de la planète. Son nom est une référence à une déesse de la mythologie maya.

Il est d’ailleurs amusant de comparer l’ébauche de l’article au moment de sa création et la version, bien plus fournie qui est actuellement présentée aux internautes : cela ferait en effet mauvais effet d’avoir un brouillon pour une étape aussi symbolique. C’est ce constat qui a été partagé pas plusieurs intervenants, qui ont fait en sorte d’en faire un « bon début », selon le tableau évaluant l’avancement des articles.

D’après les outils de statistique, 24 personnes ont effectué 71 éditions de la page, de façon à structurer la page, ajouter des notes et références, afficher des images d’illustration, et placer des liens internes et externes. Et ce n’est qu’un début : nul doute que le travail des bénévoles de Wikipédia en français permettra bientôt à Xcacau Corona de figurer parmi les articles les plus développés du projet.

C’est tout le mal qu’on lui souhaite, avec l’effet Piranha !

Partager sur les réseaux sociaux