Snake arbore un fessier beaucoup moins généreux qu'avant dans Super Smash Bros. Ultimate. Et ce changement dérange certains fans du jeu vidéo culte.

Pendant son Direct de l’E3 2018, Nintendo a assommé l’audience avec vingt minutes sur Super Smash Bros. Ultimate. Le jeu, qui sortira le 7 décembre en exclusivité sur Switch, semble promis à un beau succès pour Noël prochain. Pendant cette longue présentation, la firme nippone a passé en revue l’effectif de son casting, soit une soixantaine de personnages — du jamais vu dans la saga.

Or, certains retours font plus parler que d’autres, pour des raisons parfois… surprenantes. Snake, de la saga Metal Gear Solid, est notamment l’objet d’un questionnement à cause de ses fesses : elles ne seraient plus comme avant.

Le #buttgate n’est pas si anecdotique

Les fans les plus observateurs se sont amusés à comparer les modèles 3D du héros. Et les plus attentifs d’entre eux croient savoir que Snake n’a plus le même postérieur qu’avant. Son fessier ne serait plus aussi bombé, et cette observation a suffi à déclencher de nombreuses réactions en ligne.

Sur Twitter, un fan a ainsi interpellé David Hayter, voix légendaire de Snake (sauf dans Metal Gear Solid V), pour résoudre ce qui semble être un problème : « C’est un peu bizarre mais…. Pourriez-vous demander à Sakurai de corriger les fesses de Snake ? Bien que votre voix soit le gros argument du personnage, c’est aussi vrai pour ses fesses moulées dans sa combinaison. »

Cette anecdote met en lumière le statut d’icône physique de Snake — voulu par Hideo Kojima. Elle vient aussi rappeler que les critiques sur le physique des personnages de jeux vidéo peut toucher les protagonistes masculins comme féminins.

Toutefois, les attributs féminins sont historiquement beaucoup plus souvent discuté, analysés et critiqués, soit parce qu’ils sont trop proéminents ou sexualisés (exemple : les poitrines dans la licence Dead or Alive, une pose lascive dans Overwatch) ou qu’ils ne le seaient pas suffisamment (exemple : certaines poses et tenues de Fatale que les joueurs estiment « aseptisées »). D’ailleurs, la réduction mammaire subie par Samus dans Super Smash Bros. Ultimate a moins faire parlé que les fesses de Snake, mais a tout de même été relevée.

Dans les colonnes de The Verge, Allegra Frank, journaliste chez Polygon spécialiste de Metal Gear Solid, explique ce phénomène : « Bien que Snake est censé être un héros d’action séduisant, c’est vraiment son postérieur qui fait le job. Ce n’est pas qu’une question de le regarder tant tout est fait pour qu’on le regarde, aucune autre partie de son corps n’est aussi prononcée dans sa combinaison, plus particulièrement quand il rampe. De fait, quand la taille des fesses de Snake change, on le remarque », explique-t-elle. Dans le même genre, certains ne se sont toujours pas remis d’avoir vu les tétons de Mario pour la première fois. 

Partager sur les réseaux sociaux