Blizzard a levé le voile sur la première des trois extensions prévues pour Hearthstone en 2018. Place aux créatures surnaturelles dans Le Bois Maudit.

Fort de son succès qui ne s’étiole pas, Hearthstone s’apprête encore à vivre une belle année. Blizzard a par exemple prévu d’intégrer trois extensions au metagame du jeu de cartes à collectionner, à commencer par Les Bois Maudits, attendue pour mi-avril. Elle rajoutera 135 cartes pour que les joueurs et les joueuses puissent parfaire leur(s) deck(s) et introduira de nouvelles mécaniques ayant un impact aussi bien sur la construction que le gameplay en lui-même.

La thématique s’articulera autour des créatures surnaturelles, notamment des fantômes et des loups-garous. Un prétexte, là encore, pour donner naissance à des capacités inédites.

Plein de loups-garous

Plus concrètement, Les Bois Maudits proposera des cartes ajoutant un bonus non négligeable — baisser le coût du pouvoir de Héros de un par exemple — moyennant une sacrée contrainte de construction de deck — uniquement des cartes paires ou impaires. Une certaine notion de sacrifice qui peut en valoir la chandelle si on se creuse suffisamment la tête pour pallier le handicap.

On retrouve aussi une mécanique propre au folklore dépeint. Comme chaque habitant est un worgen, il passe de sa forme humaine à loup-garou d’un tour sur l’autre tant qu’il reste dans votre main. Cela se matérialise par une inversion des points de vie et d’attaque, permettant d’adapter la carte à diverses situations (besoin d’un défenseur ou plutôt d’un attaquant ?). Les Bois Maudits s’attachera aussi à ajouter les mots-clefs Écho (cartes pouvant être jouées et rejouées en boucle dans un même tour) et Ruée (compétence permettant d’attaquer un serviteur adverse dès le tour d’arrivée en jeu, soit Charge mais en moins puissant).

Pour terminer, Hearthstone s’offrira un mode solo baptisé Chasse aux monstres et dans lequel il s’agira de terrasser des boss pour récupérer des récompenses.

Partager sur les réseaux sociaux