Blizzard annonce du changement pour Hearthstone. Qui dit nouvelle année dit nouvelles extensions, mais aussi retrait de certains ensembles et de quelques cartes. Le jeu accueillera aussi le mode de tournoi personnalisé, un nouveau héros et une refonte du système des quêtes.

Blizzard avait annoncé la couleur fin novembre : pour 2018, Hearthstone aura droit à trois nouvelles extensions. Cette semaine, le studio américain a confirmé ses projets en la matière, ce qui n’a rien de bien étonnant au regard du planning suivi jusqu’à présent : chaque année depuis 2015, le jeu de cartes reçoit trois nouvelles aventures à acheter.

Trois extensions pour 2018

Du contenu solo sera proposé pour chacune de ces extensions, de manière à divertir les joueurs avec divers challenges. Par exemple pour Kobolds et catacombes, une aventure sortie l’an passé, il faut progresser dans une sorte de donjon avec un deck que l’on renforce par des cartes spéciales que l’on récupère en battant des boss.

La sortie de ces extensions aura par ailleurs quelques conséquences sur les cartes en jeu. En effet, 2018 marque la fin de l’année du mammouth et le début de celle du corbeau. Dès lors, plusieurs ensembles de cartes (Murmures des Dieux très anciens, Une nuit à Karazhan et Main basse sur Gadgetzan) ne pourront plus être joués dans le mode de jeu Standard, mais uniquement dans le mode Libre.

L’année du corbeau et ses trois extensions.

Mise à l’écart de certaines cartes

Outre la sortie de ces trois ensembles, qui seront toujours vendus sur la boutique, le studio annonce le passage de trois cartes (Bloc de glace, Oracle froide-lumière et Géant de lave — avec pour ce dernier une réduction de points de vie), au motif, dit Blizzard, que celles-ci ont fait leur temps et qu’il convient de les retirer pour favoriser l’émergence de nouveaux styles de jeu et de nouveau decks.

Ces cartes vont rejoindre le « Panthéon » : il s’agit, explique Blizzard, « d’une distinction que nous accordons à certaines cartes de base et classiques sortant du mode Standard et passant en mode Libre. Ajouter des cartes au Panthéon permet aux joueurs de créer et de développer de nouvelles stratégies en Standard, mais également d’utiliser ces cartes en mode Libre ».

Retrait de cartes pour faire émerger de nouvelles stratégies.

Tournois personnalisés, Lunara

Blizzard annonce également la possibilité à venir, pour n’importe qui, de créer des tournois en jeu. Il s’agit d’un mode encore en cours de conception et une version bêta est attendue pour le courant de l’année : Blizzard s’occupera de la partie technique, en ce qui concerne l’appariement et la validation des decks, tandis que le joueur-organisateur devra inviter ses adversaires, définir un jour et un horaire.

2018 sera aussi l’année de l’arrivée d’un nouveau héros, Lunara, une dryade, fille aînée de Cénarius. Pour l’obtenir, il suffira de gagner dix parties dans le nouveau mode Standard lors de l’année du corbeau. Les développeurs ont dit vouloir un héros lié à la classe druide, qui manquait, et proposer un autre héros alternatif féminin. Il y en a déjà plusieurs : Alleria, Liadrin, Tyrande, Maiev et Nemsie.

Faites vos tournois personnalisés.

Quêtes simplifiées et esport

Le studio entend aussi apporter quelques changements dans le système des quêtes, afin de faire gagner un peu plus d’or aux joueurs. Par exemple, les développeurs vont proposer des récompenses à 50 pièces d’or et non plus 40 aux quêtes qui proposaient cette valeur auparavant. Les conditions de validation des quêtes seront aussi simplifiées, en exigeant par exemple un match à gagner au lieu de deux.

Quant à ceux qui s’intéressent à l’e-sport, mais dans le domaine des cartes à jouer, le studio américain annonce que le principal tournoi de Hearthstone va dans un plus grand nombre de pays et que les dotations en la matière ont été relevées. Ces éléments ne sont pas à proprement nouveaux, Blizzard ayant consacré un billet de blog fin décembre pour en expliquer les grandes lignes.

Le championnat.

 

Partager sur les réseaux sociaux