David Brevik, père de Diablo, roi du hack'n'slash, a envie de revenir aux sources avec It Lurks Below, son prochain jeu qu'il a créé de lui-même et s'inspire de sa saga chérie.

Vous ne connaissez peut-être pas David Brevik mais vous avez sans doute déjà joué à la franchise Diablo, dont il est à l’origine. Au moins en avez-vous entendu parler. Le cofondateur de Blizzard North a chapeauté le développement des deux premiers épisodes de la franchise et, aujourd’hui, il semblerait qu’il nourrisse l’envie de retourner à ses amours. En témoigne It Lurks Below, son jeu prévu pour cette année sur Steam via le studio Graybeard Games. Car certains éléments font directement penser à Diablo.

Diablo x Minecraft

It Lurks Below reprend donc quelques arguments affichés par la licence Diablo, à savoir des mécaniques de donjon, d’action RPG ou encore de loot. Mais David Brevik ne s’est pas contenté de refaire son jeu, il a également pioché dans le genre bac à sable (Terraria, Minecraft). «  Je voulais faire un RPG, avec des classes et des niveaux à gagner, des objets aléatoires, où vous devenez de plus en plus puissants à mesure que vous pénétrez dans le monde et battez des ennemis  » explique-t-il dans Polygon. Néanmoins, contrairement à Diablo, il a opté pour un gameplay en 2D avec un défilement horizontal et une patte artistique rétro.

L’intéressé ne s’en cache pas et assume s’être inspiré de la saga Diablo, «  où chaque monstre a son propre truc  ». Le choix des armes, qui possèdent leurs caractéristiques propres et leurs attributs, sera donc important. Surtout si on parcourt le jeu en difficulté extrême, où aucune erreur ne sera pardonnée. Les moins téméraires joueront en normal tandis qu’il y aura aussi un mode créatif, en phase avec les titres auxquels aime jouer David Brevik aujourd’hui.

« Chaque monstre a son propre truc  »t

It Lurks Below sera disponible cette année sur Steam et 200 chanceux pourront déjà y jouer ce week-end à la faveur d’une bêta. Son papa organisera aussi un livestream pour ceux qui n’ont pas été sélectionnés. «  Je vais ajouter des choses à It Lurks Below, écouter la communauté, prendre en compte les retours et m’assurer que le jeu sera le meilleur possible  » confie David Brevik, pas rassasié par le revival de Diablo dans Diablo 3.

Partager sur les réseaux sociaux