La Pokémon Company a banni 5 954 joueurs de Pokémon Soleil et Lune de certains services de jeu en ligne. Elle espère ainsi lutter contre la pratique des sauvegardes modifiées, qui permet de faciliter sa progression en trichant.

La Pokémon Company a décidé de sévir contre les dresseurs de Pokémon Lune et Soleil qui recourent à la triche pour faciliter leur quête : elle vient de bannir 5 954 joueurs de certains services du Pokémon Global Link, le service en ligne du jeu 3DS.

Ces tricheurs aux « sauvegardes modifiées » — pour booster leur inventaire ou les capacités de leur équipe — n’ont donc plus accès aux compétitions officielles.  Chaque tentative de connexion au service se solde à la place par le code d’erreur 090-0212.  Les échanges de créatures semblent toutefois encore permis puisque la Pokémon Company ne les mentionne pas dans son communiqué laconique.

Pokémon

Inquiétudes chez certains joueurs

Si certains membres de la communauté s’inquiètent à l’idée de se voir bannis par erreur au motif qu’ils détiennent un Pokémon modifié dans leur équipe alors qu’ils l’ont reçu d’un tricheur, la Pokémon Company — qui promet d’amplifier sa lutte — semble essentiellement viser les joueurs ayant reconnu leur triche. Elle avait déjà banni 1 500 joueurs en faute peu après le lancement de Pokémon X et Y en 2013. Les bannis pourront se consoler avec Pokémon Duel, la dernière déclinaison mobile de la franchise.

De son côté, Capcom recourt à une méthode punitive originale pour lutter contre les mauvais perdants sur Street Fighter 5 — ceux qui se déconnectent avant la fin d’une partie. Leur profil se trouve affublé d’un badge punitif afin d’alerter leurs adversaires.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !