Que vous possédiez un PlayStation VR, un HTC Vive ou un Oculus Rift, vous pourrez affronter les autres en multijoueurs dans le catalogue VR d’Ubisoft.

Le cross-plateforme reste, à ce jour, un fantasme à peine assouvi par certaines productions. Mais la réalité virtuelle pourrait bel et bien être le porte-étendard de cette fonctionnalité offrant la possibilité de jouer avec tout le monde, quelles que soient les plateformes de chacun. À cet effet, Ubisoft a annoncé que le cross-plateforme sera le coeur de ses titres en réalité virtuelle, à commencer par Eagle Flight, déjà disponible sur l’Oculus Rift et le PlayStation VR (le 20 décembre sur HTC Vive). Peu importe le casque que vous possédez, vous pourrez donc jouer en compagnie de tout le monde. Avec la VR, les frontières sont donc bel et bien ouvertes.

Eagle Flight

Ouverture des frontières

David Votypka, directeur créatif senior au sein du studio Red Storm Entertainment, souligne sur le blog d’Ubisoft : « Nos jeux offrant des expériences multijoueur fortes, le fait de pouvoir jouer avec ses amis peu importe le casque de réalité virtuelle qu’ils possèdent permettra d’accentuer la portée sociale de nos jeux et d’offrir une expérience fidèle à la vision que nous avions au studio. » Il précise par ailleurs que c’était une volonté affirmée depuis le début et il est intéressant de voir qu’elle n’a pas mis très longtemps à se concrétiser (moins d’un an après la sortie des casques).

Après Eagle Flight, ce seront Werewolves Within (le 6 décembre) et Star Trek: Bridge Crew (le 14 mars) qui permettront aux utilisateurs de PlayStation VR, Oculus Rift et HTC Vive de s’affronter comme il se doit dans des sessions en ligne. Cela constitue un argument de plus pour la technologie ayant besoin de soutien pour définitivement s’imposer dans les foyers.

Comme quoi, le manque d’adoption d’une technologie a parfois des bons côtés.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.