Imaginez-vous un orc boire du Coca-Cola ? Lors d’une intervention au Game Developers Conference (GDC) de Paris, le vice-président de Blizzard Rob Pardo a fait une révélation inattendue sur le jeu de rôle massivement multijoueurs le plus populaire du monde. World of Warcraft aurait dû être un jeu gratuit.

« Lorsque nous avons commencé à faire World of Warcraft, nous voulions qu’il soit gratuit et financé par la publicité« , aurait ainsi déclaré Pardo lors de sa conférence. « On ne voulait pas faire payer un abonnement, mais on a fait une étude de marché, et on a réalisé que ça n’allait pas nous faire vivre« .

Lorsque l’on voit que World of Warcraft a généré plus de 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires pour Vivendi avec des marges bénéficiaires de plus de 40 %, on peut se dire que la major française a fait le bon choix. Le jeu réunit aujourd’hui plus de 10 millions d’abonnés, qui payent environ 13 euros par mois pour accéder aux serveurs. Une mine d’or que la publicité n’aurait jamais égalée.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !