La troisième phase de l'initiative « du Wi-Fi pour l’Union européenne » (WiFi4EU) s'est terminée en septembre. Plus de 2 000 dossiers ont été déposés en deux secondes, signe du grand intérêt que portent les municipalités à ce programme de réduction de la fracture numérique.

Les communes qui n’ont pas pu décrocher une aide financière de l’Union européenne pour s’équiper en Wi-Fi lors des trois premières phases de l’initiative WiFi4EU auront encore deux essais pour postuler. Toutefois, il n’y aura aucun autre appel à candidature pour 2019 : fin septembre, la Commission européenne a fait savoir que la prochaine étape sera organisée courant de l’année prochaine.

Lancé en 2018, le programme WiFi4EU (« du Wi-Fi pour l’Union européenne ») vise à réduire la fracture numérique en aidant les municipalités à s’équiper d’un accès sans fil en haut débit et gratuit dans l’espace public. Pour cela, Bruxelles distribue des bons d’une valeur unitaire de 15 000 euros, à condition de respecter certains critères d’éligibilité : il ne faut par exemple pas être déjà doté d’une liaison sans fil.

2 000 dossiers déposés en 2 secondes

Annoncée mi-septembre par Mariya Gabriel, la commissaire européenne pour l’innovation, la troisième phase de l’appel à candidatures s’est déroulée sur deux jours. Selon un premier bilan dressé par la Commission européenne, de nombreuses mairies étaient bien décidées à ne pas laisser cette opportunité, puisque plus de 2 000 candidatures ont été déposées lors des deux premières secondes de l’appel à candidatures !

Ces bons aideront en particulier les petites communes. // Source : Tiomax80

En tout, cette troisième phase s’est composée de 11 000 demandes venues de tout le continent, y compris du Royaume-Uni, alors que le pays est pourtant engagé dans un processus de sortie de l’Union européenne. Cependant, seuls 1 780 dossiers ont été retenus. En tout, ce sont donc pas moins de 26,7 millions d’euros que Bruxelles mobilisera pour cette seule phase.

Lors des deux premières phases, survenues respectivement en novembre 2018 et en mars 2019, l’opération WiFi4EU a déjà permis de distribuer 6 200 bons, soit 93 millions d’euros. Encore deux appels à candidatures auront lieu, en 2020, vraisemblablement au printemps et à l’automne. Là encore, Bruxelles fera en sorte de distribuer les bons de façon équilibrée, afin que chaque État puisse en profiter.

Partager sur les réseaux sociaux