PewDiePie a été vivement critiqué après l'annonce d'un don à une organisation caritative de lutte contre l'antisémitisme. Il explique qu'il doute désormais de sa démarche et envisage de donner à une autre.

PewDiePie compte finalement renoncer à son don à l’Anti-defamation league (ADL), une organisation de lutte contre l’antisémitisme. Dans une vidéo publiée jeudi 12 septembre, le premier vidéaste indépendant à avoir atteint les 100 millions d’abonnés semble aller dans le sens d’un donc vers une autre asso. Il avait été vivement critiqué par ses fans depuis l’annonce du don, quelques jours plus tôt. Retour sur l’affaire.

«  Pour le moment, il me semble que je ne serais pas sincère si je faisais ce ce don. Je vais prendre mon temps , garder mon intention de départ, mais le faire avec la bonne association caritative, au bon moment », explique-t-il.

Pourquoi PewDiePie avait choisi l’ADL

Il explique dans sa vidéo que le don de 50 000 dollars (45 000 euros) devait se faire grâce à l’argent d’un partenariat avec une marque. « On s’est dit que ce serait une bonne idée de faire un don à une organisation caritative, dit-il. J’ai fait l’erreur de choisir une organisation que l’on m’a suggérée au lieu d’une organisation qui me passionne vraiment. »

Il précise que cet accord a été conclu alors qu’il finalisait les préparatifs de son mariage et était sur le point d’atteindre les 100 millions d’abonnés et qu’il n’aurait pas eu le temps de se pencher dessus.

PewDiePie, de son vrai nom Felix Kjellberg, voyait dans ce don une « opportunité » pour clore le chapitre d’une vidéo antisémite publiée il y a quelques années. Il admet « comprendre les inquiétudes » de ses fans à propos de l’annonce du don à l’ADL.

Des théories conspirationnistes autour du don

C’est dans une vidéo publiée le 10 septembre que le youtubeur suédois avait annoncé un don à l’ADL. Cela n’a pas plu à ses abonnés.

Pour comprendre pourquoi, il faut remonter en 2017. En janvier cette année-là, PewDiePie publie sur sa chaîne une vidéo dans laquelle il raconte avoir payé un duo comique pour qu’il affiche une pancarte avec le message antisémite « Mort aux juifs ». La vidéo, depuis supprimée, fait polémique. Des organisations comme l’ADL s’insurgent et demandent aux sponsors de Felix Kjellberg de mettre fin à leurs contrats avec le youtubeur.

Ce sera chose faite quelques jours plus tard : Disney rompt leur accord financier, pourtant sans doute très juteux. Le dirigeant de l’ADL se dira ravi de cette décision sur Twitter. L’organisation est depuis dans le viseur des fans de PewDiePie. Pour eux, elle a voulu nuire au vidéaste.

Dans la vidéo dans laquelle il annonce le don et dévoile son trophée des 100 millions d’abonnés, Felix Kjellberg reconnaît ne pas toujours avoir été irréprochable. « J’ai fait beaucoup d’erreurs par le passé mais j’ai mûri. Je sens que j’ai mûri, explique-t-il. Je sens que j’ai enfin compris la responsabilité que j’avais en tant que créateur… Ça arrive 100 000 d’abonnements plus tard mais bon… »

Cela n’a pas suffi à rassurer ses fans qui ont diffusé des théories du complot, selon lesquelles l’ADL aurait fait pression sur PewDiePie pour obtenir un don.

Capture d’écran YouTube

Le concerné avait donné de premiers éléments d’explication sur Twitter le mercredi 11 septembre — un tweet depuis supprimé. « Faire un don à l’ADL n’a pas du sens pour tout le monde, surtout vu qu’ils avaient pris position contre moi, a-t-il écrit. Je voulais montrer publiquement que je pouvais passer au dessus et avancer. Je pense que c’est important, ce n’est simplement plus mon combat aujourd’hui. »

L’ADL avait quant à elle réagi dans un communiqué transmis à Kotaku. « L’ADL a appris l’existence d’un potentiel don de la part de Felix Kjellberg en même temps que tout le monde ». «  Nous n’avons pas reçu de message de sa part depuis », a affirmé l’organisation.

Partager sur les réseaux sociaux