Mauvaise nouvelle pour les Linden de Second Life. Les autorités chinoises qui ont annoncé l’interdiction d’ouvrir de nouveaux cybercafés dans le pays en ont profité pour réglementer strictement les monnaies utilisées dans les univers virtuels. Pour éviter un effet spéculatif de la monnaie virtuelle dans l’économie réelle, Pékin interdit les monnaies virtuelles à taux de change variable (de sorte qu’il est impossible d’acheter une monnaie virtuelle en espérant la convertir plus tard pour davantage de yuans que ceux dépensés). De même, les monnaies virtuelles ne peuvent pas être utilisées pour acheter des biens physiques mais uniquement des produits virtuels et des services offerts par l’opérateur du jeux qui délivre la monnaie.

La violation de ce nouveau règlement est considéré comme une infraction financière dont les peines sont prévues par la loi bancaire chinoise. Le marché des monnaies virtuelles progresse annuellement de 15 à 20 % et représenterait déjà plusieurs milliards de dollars. L’éditeur de jeux en ligne Tencent, côté à la bourse de Honk Kong, propose des « QQ Coins » (évitez de le prononcez à la française…) acceptées par d’autres sociétés comme moyen de paiement.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !