Samsung et Apple continuent de multiplier les recours en justice sur fond de guerre de brevets. Le Sud-coréen a déposé une plainte à Paris contre la firme de Cupertino, accusée de violer des technologies liées à la 3G.

Où la bataille entre Samsung et Apple s’arrêtera-t-elle ? Alors que la firme de Cupertino vient d’enregistrer une victoire en Allemagne, où les Galaxy Tab restent interdits de vente, Les Echos nous apprennent que Samsung avait déposé plainte en France contre Apple le 8 juillet 2011. « L’objet de la plainte est similaire à ceux des autres actions en justice intentées par les deux groupes. Samsung accuse la firme à la pomme d’avoir violé trois de ses brevets ayant trait à l’UMTS (Universal Mobile Telecommunications Systems), la technologie mobile de troisième génération« , écrit le quotidien économique. « La plainte concerne l’ensemble des appareils mobiles 3G d’Apple (l’iPhone 3G, 3GS, 4G), ainsi que les iPad 3G« .

Accusé de copier les iPad et iPhone, Samsung avait déjà contre-attaqué en justice en déposant plainte en avril dernier à Séoul (Corée du Sud), Tokyo (Japon) et Mannheim (Allemagne). Il avait aussi déposé des plaintes en Grande-Bretagne et en Italie au mois de juin, ainsi qu’aux Pays-Bas et en Australie. La France n’est donc qu’un pays de plus à pouvoir donner raison au fabricant sud-coréen, qui imite la stratégie judiciaire de son rival, Apple ayant lui-même multiplié les plaintes à travers le monde.

Selon les Echos, la première audience française est programmée pour le début du mois de décembre. Objectif : obtenir l’interdiction des iPhone et iPad.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !