Un jeune homme de 17 ans qui a participé au saccage du magasin Go Sport de Nantes en cachant son visage sous une capuche, a été appréhendé par la police. Il avait raconté les faits sur YouTube.

Tout ce que vous direz sur Internet pourra être retenu contre vous et heureusement, les imbéciles n’en ont pas toujours conscience. France 3 Pays-de-la-Loire rapporte ainsi que la police nantaise consulte les vidéos amateurs qui circulent notamment sur YouTube, dans lesquelles des casseurs sont visibles, voire celles dans lesquelles ils se vantent de leurs propres délits (ce qui arrive plus souvent qu’on ne l’imagine).

C’est ainsi que les policiers ont pu appréhender un jeune lycéen de 17 ans, qui s’était vanté sur une vidéo d’avoir « fait Go Sport la dernière fois » et d’avoir « eu des chaussures gratuites » en se servant dans la vitrine cassée de la boutique située à deux pas de la tour de Bretagne, au cœur de la métropole de Nantes. Le magasin de sport avait été vandalisé le 5 avril dernier et la vidéo avait été tournée après une nouvelle manifestation du 9 avril.

https://youtu.be/HVy6mtx6SLc

Le jeune homme ne semble pas avoir été identifié tout de suite, mais il a été arrêté le soir du 20 avril 2016, lors d’une nouvelle manifestation contre la loi travail, au cours de laquelle il s’était joint à un « attroupement avec visage dissimulé », d’individus qui lançaient des pierres sur les forces de l’ordre.

Lors de la garde à vue, les policiers ont fait le rapprochement avec l’auteur de la vidéo, et réalisé une perquisition à son domicile, qui a permis de découvrir deux paires de chaussures provenant bien de Go Sport, et un jogging qu’il portait sur la vidéo du 9 avril. Le jeune homme a ensuite reconnu les faits, et sera jugé le 20 mai prochain au tribunal de Nantes.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !