Alors que son nouvel album Recovery doit sortir le 22 juin dans les bacs, Eminem est une nouvelle fois obligé de constater que son œuvre est disponible sur les réseaux P2P avant l’heure. ZeroPaid nous apprend ainsi que Recovery est apparu sur les trackers BitTorrent deux semaines avant sa sortie officielle, et qu’énormément de fans l’ont déjà téléchargé. Apparemment avec une grande satisfaction, puisque « beaucoup d’entre eux sont ravis des différents sons et des ‘jeux de mots fous’ » présents sur l’album.

Pas sûr néanmoins qu’Eminem apprécie les critiques, mêmes positives, issues de la version piratée de son album. Nous sommes mêmes à peu près sûr du contraire. Il a fallu aller fouiller dans la cave, mais nous avons retrouvé ce petit article sur Eminem, daté de 2002, dans lequel nous rapportions la réaction de l’artiste après qu’un précédent album, déjà, avait fuité sur les réseaux P2P avant sa sortie. Nous la laissons telle que l’a voulue le poète, dans la langue de Shakespeare :

« I think that sh*t (ndlr: le peer to peer) is f*cking bulls*hit. Whoever put my shit on the Internet, I want to meet that motherf***er and beat the sh*t out of him, because I picture this scrawny little dickhead going â’I got Eminem’s new CD! I got Eminem’s new CD! I’m going to put it on the Internet.’ I think that anybody who tries to make excuses for that sh*t is a f*cking bitch. »

A l’époque, la maison de disques d’Eminem avait décidé de précipiter la sortie du disque pour ne pas laisser trop d’avance aux pirates. Mais preuve peut-être que le rôle marketing du piratage a été mieux assimilé depuis, la sortie de Recovery ne devrait pas être avancée cette fois-ci.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.