Peut-on encore dire des gros mots sur YouTube ? Depuis quelques mois, les créateurs et créatrices de la plateforme s’insurgent contre les nouvelles règles qui censurent durement leurs contenus. De quoi abimer la relation entre YouTube et les vidéastes.

« YouTube nous casse bien les couilles, avec sa nouvelle règle de démonétisation de gros mots ». Cette phrase, publiée sur Twitter par le youtubeur Terracid au début du mois de janvier 2023, ne sort pas de nulle part. Depuis fin novembre, YouTube a changé ces conditions de monétisation des vidéos des créateurs de la plateforme, et une nouvelle règle attise particulièrement la colère de ces derniers : la limitation de l’usage des injures dans les vidéos.

A-t-on encore le droit de dire des gros mots sur YouTube ?

La nouvelle règle n’interdit pas complètement l’utilisation des injures et des insultes : elle précise seulement que les vidéos contenant un langage vulgaire pendant les premières secondes seront démonétisées.

Ce n’est donc pas une interdiction totale. Mais pour les youtubeurs, la mesure représente tout de même une importante perte de revenus. Certains n’ont pas manqué d’exprimer leur mécontentement, comme le youtubeur Joueur du Grenier, qui a dit qu’il était temps que la plateforme meure.

La colère des youtubeurs est révélatrice du fonctionnement de YouTube depuis des années, qui ne prévient pas en avance les créateurs et créatrices des décisions qu’il va prendre.

Numerama a interrogé trois vidéastes à ce sujet — et leur a demandé leur vision de l’avenir sur YouTube. Plongez dans la vidéo avec nous.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !