Le nouveau PDG Dara Khosrowshahi a nommé Bo Young Lee à ce poste créé d'après les recommandations de l'enquête Holder.

Mise à jour du 17 juillet : Bo Young Lee a quitté l’entreprise au mois de juin dernier.

Article original : Le PDG d’Uber Dara Khosrowshahi vient de réaliser une nouvelle embauche. Il s’agit de Bo Young Lee, qui a été nommée cheffe de la diversité et de l’inclusion, selon Recode, un poste qu’elle a déjà occupé au sein de Marsh, une entreprise de courtage d’assurance et gestion de risques.

Une recommandation du rapport Holder

Uber

Le poste, qu’elle occupera à partir du mois de mars, vient d’être créé chez Uber, d’après une recommandation du rapport Holder. L’ancien procureur général des États-Unis Eric Holder avait été embauché par Uber l’année dernière, avec son associée Tammy Albarran, pour mener une enquête interne sur la culture de l’entreprise.

Cette enquête avait été lancée après que l’ingénieure Susan Fowler avait publié, en février 2017, un article de blog dénonçant le sexisme, le harcèlement et des dysfonctionnements chez Uber.

À la suite de l’enquête, de nombreux cadres de l’entreprise avaient été démis de leur fonction, dont le co-fondateur et ancien PDG Travis Kalanick. Par ailleurs, Holder et Albarran avaient publié une série de recommandations afin de changer la culture de l’entreprise.

Le rapport préconisait notamment de promouvoir Bernard Coleman, head of diversity depuis février 2017 — il avait été embauché juste avant la publication de l’article de Fowler — à un poste supérieur, et plus stratégique, de chief of diversity officer. Holder et Albarran proposaient ainsi qu’il rende directement des comptes aux numéros 1 et 2 de l’entreprise, Dara Khosrowshahi et Barney Harford.

Un poste lié aux ressources humaines

Toutefois, lorsque le conseil d’administration avait voté l’application des recommandations, il avait envisagé soit de promouvoir Coleman, soit d’embaucher une personnalité extérieure. C’est cette dernière option qui a été retenue. Cependant, Lee rendra pour l’instant des comptes à la directrice des ressources humains, Liane Hornsey, et non aux dirigeants de l’entreprise pour l’instant. Et la nouvelle chief of diversity officer a assuré qu’elle travaillerait de près avec Coleman.

Jusqu’à l’année dernière, Uber refusait de rendre ses statistiques sur la diversité publiques. Mais depuis les accusations de Susan Fowler et l’enquête qui a suivi, l’entreprise tente de faire des efforts pour être plus transparente, plus diversifiée, et pour redorer son image publique. Depuis sa nomination, le numéro 1 actuel Dara Khosrowshahi a embauché plusieurs nouveaux cadres pour assurer ces changements. Le poste de directeur financier de l’entreprise, toutefois, est toujours vacant depuis 2015.

Partager sur les réseaux sociaux