Facebook a déposé un brevet qui propose aux usagers de se débarrasser de la publicité. Comment ? En les faisant payer le retrait des liens sponsorisés. Le dispositif n'a toutefois pas encore été déployé sur le site communautaire.

Une fois de plus, Facebook a développé une nouvelle interface et réaménagé le flux d'actualité s'affichant dans chaque profil. Plus aéré et plus plus soigné, cet habillage est en cours de déploiement sur le réseau social. Pour justifier ces changements, Mark Zuckerberg a avancé diverses raisons. Mais l'arrivée d'un nouveau design vise surtout à contrer la lassitude commence à gagner les usagers.

Mais le look du site communautaire n'est pas le seul sujet qui préoccupe Facebook. La publicité revêt un enjeu stratégique, car elle constitue l'essentiel des ressources de la plateforme américaine. Dès lors, il n'est pas surprenant de découvrir l'existence d'un brevet décrivant une méthode permettant à un usager de s'en débarrasser… contre le paiement récurrent d'un certain montant.

C'est Mashable qui a repéré l'existence de ce brevet, déposé au mois de juillet 2011 et publié fin janvier de cette année. Intitulé "personnalisation payante du profil", le brevet propose surtout de nettoyer la colonne latérale de droite, en remplaçant les blocs sponsorisés par d'autres éléments en rapport avec le profil de l'usager, comme par exemple des statuts très commentés ou des albums photos.

Les techniques décrites dans le brevet n'ont pas encore été mises en place sur le réseau social. Lorsqu'elles le seront, si elles le sont un jour, Facebook présentera cette solution comme mutuellement avantageuse : d'un côté, le site consolidera et diversifiera ses revenus en poussant les utilisateurs à s'abonner. De l'autre, les usagers ne seront plus importunés par la publicité et auront un profil "propre".

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !