Crytek Black Sea devient Creative Assembly Sofia sous l’égide de SEGA Europe.

Pour Crytek, l’année 2016 s’est terminée sur une très mauvaise nouvelle : la fermeture de cinq de ses sept studios, une décision touchant plus de 150 personnes. Cette restructuration est bien évidemment une opportunité pour d’autres éditeurs de parfaire leur croissance et, à cet effet, SEGA n’a pas attendu très longtemps pour aller faire son marché. La firme nippone a donc racheté Crytek Black Sea, l’antenne située à Sofia, en Bulgarie. Elle renforce Creative Assembly, connu pour sa franchise Total War ou encore Alien: Isolation.

screenshot_emp_siege_02

Bonjour Creative Assembly Sofia

Crytek Black Sea, qui a travaillé sur le MOBA Arena of Fate, devient tout simplement Creative Assembly Sofia et s’ajoute aux trois structures implantées au Royaume-Uni. Jurgen Post, président de SEGA Europe, justifie cette acquisition par la volonté de faire grandir Creative Assembly, « Le rachat de Crytek Black Sea améliore davantage les capacités de développement de SEGA Europe et renforce notre aptitude à créer du contenu varié pour nos licences. Creative Assembly Sofia travaillera exclusivement sur des projets pour Creative Assembly et sera un véritable atout compte tenu des nombreux jeux non annoncés en préparation. »

C’est l’autre annonce se cachant dans le communiqué : Creative Assembly, revendiquant désormais plus de 500 salariés en tout, bosse sur des titres mystérieux. On sait déjà qu’il y aura une suite pour Total War: Warhammer et on n’exclut pas un Alien: Isolation 2 qui profiterait de la sortie du nouveau film au cinéma, intitulé Alien: Covenant.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.