Le premier « wearable » d'Amazon serait presque en chemin : une paire de lunettes connectée dotée d'Alexa, l'assistant personnel du géant de Seattle. Selon le Financial Times, la sortie se ferait avant 2018.

Alexa, l’intelligence artificielle phare d’Amazon pourrait vous accompagner jour et nuit, dans les transports en commun comme au travail et pendant votre shopping.

Le scénario semble cauchemardesque pour les inquiets, légitimes, de la data ou formidable si à l’inverse vous ne souhaitez plus jamais quitter cette petite voix qui commande pour vous un Uber.

Monture classique et indétectable

Selon le Financial Times, le géant du e-commerce prépare, à cette fin, une paire de lunettes connectées. Le quotidien financier détaille une paire à l’allure simple, qu’on ne pourrait distinguer d’une monture classique de manière à rendre le produit confortable et non intrusif.

Tout le défi technologique du géant serait de réaliser un système de communication sonore osseux — en diffusant du son à partir du crâne — pour éviter d’obliger le détenteur à se munir d’écouteurs pour communiquer avec Alexa.

lunettes mac souris

Tendance toujours incertaine de la technologie, la paire de lunettes connectées est un motif qui revient régulièrement sans réellement séduire les masses. Le rejet quasi épidermique des Google Glass auprès du grand public a rapidement enterré le projet, et l’adoption très marginale des Spectacles de Snap. Inc n’a pas démocratisé le concept. Amazon prendrait là un risque et pour son image de géant omniscient, et pour l’acceptation de ses technologies.

Essayer, lancer et mesurer l’adoption

Toutefois, le produit n’est pas confirmé et la firme préparerait d’autres solutions produits à dévoiler avant la fin de l’année. On parle notamment d’une caméra de surveillance lié à la gamme domestique Echo. En plus des problématiques de sécurité, la caméra pourrait également servir à surveiller l’arrivée de colis — Amazon, naturellement.

Parlez à votre Echo dans la cuisine

L’entreprise de Jeff Bezos est coutumière des lancements multiples de produits aux durées de vie limitées. Testant à tâtons le marché depuis plus de cinq ans, Amazon s’est déjà essayé aux smartphones, sans grand succès, aux tablettes pour un résultat mitigé, mais également aux liseuses et surtout aux assistants connectés.

Deux marchés sur lesquels le géant a redéfini la norme et réussi des opérations de ventes massives. On considère qu’il existerait plus de dix millions d’appareils Alexa à travers le monde, en moins de cinq ans.

Partager sur les réseaux sociaux