Instagram vient d'intégrer une nouvelle fonctionnalité directement calquée sur Snapchat : les filtres de visage. Cet énième plagiat de son grand rival rencontrera-t-il le même succès que les stories ?

Instagram poursuit sa copie de Snapchat sans le moindre scrupule : le réseau social de Facebook tourné vers la photo et la vidéo vient d’intégrer, ce mardi 16 mai, des filtres faciaux identiques à ceux qui ont fait le succès de son grand rival. Le plagiat semble donc complet pour la plateforme qui a déjà récupéré les stories de l’appli aux messages éphémères.

La version 10.21 d’Instagram, disponible sur iOS et Android, contient de fait un petit smiley en bas à droite de l’écran lorsque l’appareil photo est activé — même si cette fonctionnalité semble pour l’instant indisponible sur la version française. Il suffit d’appuyer dessus pour faire apparaître les filtres, au nombre de 8 pour l’instant. Oreilles et museau de lapin, couronne… Instagram n’a même pas fait l’effort de l’originalité pour ses « propres » déformations, à l’exception d’une équation mathématique à l’intérêt discutable.

Sur son blog, le réseau social se garde bien de mentionner sa source d’inspiration : « Aujourd’hui, nous lançons des filtres de visage pour l’appareil photo, une manière facile de rendre un selfie banal amusant et distrayant. »

instagram filtre

L’outil « gomme » n’est pas épargné

Parmi les nouvelles fonctionnalités incluses avec cette mise à jour, on retrouve un outil « gomme » très semblable à celui lancé par Snapchat il y a moins de 7 jours. Mais aussi la possibilité de créer des hashtags visuels qui redirigent vers les éléments porteurs de cette mention sur le fil d’actualité Instagram.

Evan Spiegel, le patron de Snapchat, est bien conscient de ne pouvoir empêcher le plagiat de Facebook et d’Instagram. À la place, il préfèrait récemment ironiser et tacler son rival : « Si vous voulez être une entreprise créative, vous devez être à l’aise et apprécier le fait que les gens copient votre produit si vous faites des choses intéressantes. Mais ce n’est pas parce que Yahoo a une barre de recherche qu’ils sont Google pour autant. »

Reste à savoir si la stratégie de Facebook, focalisée sur l’essor de la réalité augmentée, lui permettra de s’imposer sur ce créneau.

Partager sur les réseaux sociaux