Facebook insiste auprès de ses développeurs pour que soient bannis tous les faux lives de sa plateforme. Le réseau social vise expressément les comptes qui publient, en utilisant les fonctionnalités du direct, des contenus statiques.

Facebook dit à qui veut l’entendre que la désinformation et les autres contenus indésirables n’ont pas leur place sur sa plateforme. Encore faut-il que les mots soient suivis des actes : en la matière, le réseau social ne se mouille pas toujours complètement, quitte à maintenir une position d’équilibriste.

Facebook annonce à présent qu’il va s’attaquer aux faux lives diffusés sur son interface. Sont ainsi ciblées les vidéos, estampillées comme étant du direct, mais qui n’en sont pas. Ces vidéos sont diffusées par le prisme de Facebook Live pour attirer l’attention des internautes.

Les vidéos statiques bannies du Live

Le réseau social a mis à jour les règles d’utilisation du site à l’attention des développeurs pour interdire explicitement les vidéos en direct qui contiennent des images statiques. « Assurez-vous que tout contenu préenregistré se distingue nettement du contenu en direct », indique à présent Facebook for developers.

Assurez-vous que le contenu préenregistré se distingue nettement du direct

Les vidéos qui vont à l’encontre de ces règles verront leur visibilité réduite sur Facebook. Quant aux comptes qui enfreignent à plusieurs reprises l’interdiction, le réseau social se réserve le droit de restreindre leur accès à Facebook Live.

Récemment, le réseau social a ciblé les comptes indésirables en ajoutant la possibilité d’éditer un quizz pour contrôler l’identité des aspirants membres aux groupes publics et privés.

Partager sur les réseaux sociaux