R7 1800X, R7 1700X et R7 1700 : voilà trois noms que l'histoire du hardware retiendra peut-être. Ces processeurs annoncés par AMD semblent bien partis pour faire revenir le constructeur dans la course.

Si vous suivez l’actualité hardware depuis longtemps, vous savez que le constructeur de processeurs et de cartes graphiques AMD a de gros problèmes. On pourrait les résumer en deux noms : Intel et Nvidia. Depuis plusieurs années, le géant a redoublé d’efforts pour proposer des cartes graphiques et des processeurs à la hauteur de ses concurrents sans jamais y parvenir.

Face à Intel, sa précision et sa démesure, AMD n’a pas pu rivaliser et il fallait bien admettre que choisir un processeur AMD ces dernières années était plus un engagement militant qu’un choix raisonnable. Face à Nvidia, la situation a été encore plus douloureuse : AMD a cherché à se positionner sur le secteur des bonnes cartes graphiques accessibles. Manque de chance, Nvidia n’aime pas la concurrence et a, à chaque fois, inondé le marché de déclinaisons moins onéreuses de ses cartes fer de lance, autant de réponses aux tentatives d’AMD. Encore une fois, choisir une carte AMD ces dernières années ressemblait plus à du militantisme qu’à un vrai choix mesuré.

Mais en 2017, tout pourrait changer. Et ce n’est pas trop tôt : l’absence de concurrence rend le marché mou et Intel n’était pas loin de l’hybris avec sa dernière génération de processeurs dont le fer de lance se vend à plus de 1 000 €. La réponse d’AMD à Intel, c’est une gamme nommée Ryzen R7 particulièrement intéressante. Ils embarquent tous 8 cœurs et 16 threads, 16 Mo de cache de niveau 3 et sont tous ouverts à l’overclocking. Des caractéristiques de base de ce nouveau cœur nommé Zen qui augurent du meilleur — et les caractéristiques détaillées de la gamme ne déçoivent pas.

Le premier processeur, fer de lance nommé R7 1800X a été annoncé à 499 dollars (et 559 €) et est cadencé à 3,6 Ghz (avec un boost à 4 Ghz). C’est ce processeur haut de gamme que AMD met en concurrence directe avec l’Intel Core i7-6900K, le fameux processeur vendu plus de 1 000 €. D’après les démonstrations de la firme, le R7 1800X joue aux coudes à coudes avec son concurrent deux fois plus cher dans les opérations qui n’utilisent qu’un thread et le dépasse de 9 % sur des applications qui peuvent utiliser tous les cœurs du processeur.

Mais si cet engin haut de gamme semble déjà accessible pour un particulier qui voudrait un ordinateur sans compromis, les deux autres processeurs qui complètent la gamme Ryzen sont aussi particulièrement alléchants. En effet, les R7 1700X (399 dollars, 449 €) et R7 1700 (329 dollars — 369 €) ont été annoncés sur la même base, cadencés respectivement à 3,4 Ghz et 3,0 Ghz. Le premier se positionne en face des Core i7 6800K (461 €) et le second, en face des Core i7 7700K (398 €). Si AMD a concédé que sur des tâches mono-cœur, les processeurs Intel étaient plus puissants dans les benchmarks, dès que les applications peuvent tirer partie des 8 cœurs, les processeurs AMD se détachent.

Ce sont donc de belles promesses que fait le constructeur et surtout, pour la première fois depuis bien longtemps, il présente des arguments de taille face à Intel. Cela faisait bien longtemps que nous ne nous étions pas intéressés autant à des processeurs AMD qui finissaient bien souvent sur les laptops d’entrée de gamme — sans parler des cartes graphiques Vega qui semblent aussi bien parties pour montrer à Nvidia qu’il n’est plus seul sur le ring.

Vous pouvez déjà précommander ces processeurs qui sortiront le 2 mars, même s’il est plus sage d’attendre des benchmarks indépendants.

Partager sur les réseaux sociaux